Coupe du Monde de football : je ne crois pas au complot anti-camerounais (Opinion)

Les Lionnes Indomptables sont sorties de la coupe du monde féminine, vaincues par les Anglaises en 8èmes de finale (0-3), ce dimanche 23 juin 2019. Une défaite qui a été difficilement avalée par les joueuses et les camerounais criant au complot arbitral. Alex Gustave Azébazé s’inscrit en faux contre ceux et celles qui parlent du complot arbitral. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité du point de vue du journaliste et défenseur des droits de l’homme.

Lionnes indomptables - DR

« Voyageant hier soir, je n'ai pas regardé à la TV le match des 1/8 finales entre le Cameroun et l'Angleterre qui a vu l'élimination de nos filles sur un score de 0 but contre 3. Mais tard hier la nuit, j'ai regardé une joueuse camerounaise - la No 8 - attribuer notre défaite, synonyme d'élimination, à l'arbitrage. Puis sur un certain nombre de pages et forums cybernétiques camerounais, l'impression qui se dégage est qu'il y aurait un complot de la planète foot contre nous, le valeureux Cameroun, en raison de ce que l'arbitre chinoise aurait commis des erreurs d'appréciation en notre défaveur.

Je pense qu'il faut sortir de ces discours et logiques complotistes qui ont tendance à se répandre dans les milieux camerounais de sorte à favoriser en plusieurs domaines l'absence de critique rigoureuse - et surtout d'autocritique - sur nos résultats. Qu'ils soient sportifs, économiques ou politico-institutionnels. Les pays ou communautés organisés qui gagnent ou se relèvent de leur mauvaise passe sont ceux ou celles qui savent se remettre en cause de leurs échecs. Évidemment il peut y avoir quelque facteur exogène à une mauvaise performance mais il est de la responsabilité des groupes concernés de travailler à créer les conditions les meilleures pour être toujours en avance de ce qu'une erreur ne fasse pas basculer leur sort.

Moralité : si nous avions marqué de buts ou joué à ne pas en encaisser, l'arbitre chinoise n'aurait jamais inventé un score qui élimine notre vieillissante et moyenne sélection féminine qui s'est qualifiée in extremis pour ces 1/8 de finales en marquant un but lors de longs arrêts de jeu. Et personne ne s'est plaint que nous avions eu le coup de pouce du destin ».

AGA

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !