Fecafoot : Le procès pour l’annulation de l’élection de Seidou Mbombo Njoya a été reporté

Ouvert le 13 février 2019, le procès en annulation de l’élection qui a porté Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération camerounaise de Football a été reporté au 27 février 2019.

Seidou Mbombo Njoya (c) Droits réservés

Selon le quotidien Mutations en kiosque ce 15 février, le plaignant Abdouraman Baba Hamadou alors président du club Étoile filante de Garoua, soutenu par plusieurs autres clubs amateurs, était représenté par Me Wamba Makollo. Six principales raisons ont été évoquées par ce dernier, qui devraient permettre à la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage d’annuler l’ensemble du processus électoral à la FECAFOOT.

Parmi les raisons évoquées par le journal de Georges Alain Boyomo, l’on peut lire : « violations grossières de la loi du Cameroun, ainsi que des statuts de la FECAFOOT et de la Confédération africaine de Football».

Le journal de la rue de l’aéroport souligne également que : « De son côté, la FECAFOOT, représentée par Me Désiré Sikati a tenté en vain d’annuler ladite audience en évoquant, notamment l’incompétence de la CCA dans ce litige et l’épuisement des voies de recours en interne… S’agissant du 2e motif, il a été rapidement botté en touche puisque la CCA et surtout le Tribunal arbitral du Sport (TAS) avaient indiqué que “les décisions prises par l’assemblée générale ne peuvent faire l’objet d’aucun appel devant les organes juridictionnels internes” ».

En rappel, Seydou Mbombo Njoya a été élu à la tete de la fédération camerounaise de Football avec un score de 46 voix, contre 17 pour l’ancien footballeur international, Joseph Antoine Bell. Le verdict des urnes avait donc été favorable à cet ancien membre de la Fecafoot qui est depuis ce jour, le 17e président de la fédération camerounaise de football.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter