André Onana: « Je n’ai jamais dit que je ne souhaite pas être appelé en sélection nationale »

Le gardien camerounais de l’Ajax d’Amsterdam a fait cette déclaration chez nos confrères de Fox Sports, à l'occasion de la réception de son trophée Tony Van Leeuwen du meilleur gardien de but des Pays-Bas.

André Onana et Hugo Broos - DR

Au cours de cet entretien, le jeune gardien, est revenu sur son fameux refus de jouer en sélection nationale. En effet, lors de la publication de la liste des joueurs pour la double confrontation des Lions indomptables contre le Nigéria, le sélectionneur a dit que le jeune portier camerounais ne veut plus avec les lions indomptables. « J’ai eu un entretien avec André, il a dit qu’il ne veut plus être sélectionné avec l’équipe nationale. Il veut se concentrer sur son club. Honnêtement, j’ai un peu de doute. Je pense que la raison est ailleurs. Je suis vraiment surpris de sa décision  », avait  confié Hugo Broos en conférence de presse.

Plus de deux mois après, il s’avère que le discours d’Hugo Broos n’est pas fondé d’après le gardien André Onana. « Je n’ai jamais dit que je ne souhaite pas être appelé en sélection nationale. C’est compliqué parce qu’il y’a des gens qui raconte n’importe quoi. J’ai parlé avec l’entraîneur, il m’a dit qu’il ne me convoquera pas. Mais après il va en conférence de presse il raconte autre chose », déclare le jeune gardien  nominé au IFFHS Awards 2017.

Bien plus, André Onana creuse l’abcès en évoquant que la façon de faire du coach a pour but de discréditer les joueurs. « Vous avez des discussions avec l’entraîneur, mais il publie autre chose pour pouvoir discréditer certains joueurs parce que vous n’êtes pas d’accord avec sa façon de penser ou alors avec ses dires. C’est compliqué. C’est mon pays. Ça fait trois ans que je vais là-bas et je ne joue pas. Je ne me suis jamais plaint. Pourquoi me plaindrai-je aujourd’hui? », ajoute André Onana.

Pour rappel, en début octobre, au moment d’annoncer la liste du Cameroun qui devait rencontrer l’Algérie pour la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, Hugo Broos avait affirmé en conférence de presse d’avant-match que Karl Toko Ekambi avait refusé la sélection parce qu’il estime qu’il n’est pas souvent titularisé.

Le joueur a réagi le lendemain sur la chaîne Vox Africa. « Je n’ai jamais refusé de répondre à une convocation. Après avoir reçu la pré-convocation, le staff m’a appelé pour m’informer que le coach ne m’avait pas retenu dans la liste des 23. Comment peut-il dire en conférence que j’ai boycottée la sélection ? ». Quelques jours plus tard, le site camfoot.com a livré sa version, confirmant que Toko Ekambi avait d’abord été pré-convoqué mais pas retenu dans la liste finale. Mais avec le forfait sur blessure d’Eric Choupo-Moting, il a été rappelé pour remplacer le joueur de Stoke. C’est à ce moment qu’il aurait refusé de venir en sélection après un échange avec Alphonse Tchami, le team manager des Indomptables.

Le président du comité de normalisation de la Fecafoot, Me Dieudonné Happi, a convoqué les différents protagonistes de cette affaire pour mettre les choses aux claires. Le sélectionneur du Cameroun maintient qu’il n’a jamais décidé d’écarter le joueur du FC Sochaux de la sélection camerounaise. Pour Hugo Broos, le responsable, c’est le joueur et il attend désormais que ce dernier fasse le premier pas pour espérer revenir en sélection.

«Il (Toko Ekambi, Ndlr) a envoyé un message sur l’application whatsapp pour dire qu’il ne faut plus l’appeler. Je l’ai vu. Cela provient de son numéro. S’il trouve qu’il y a un malentendu, c’est à lui de faire le premier pas, ce n’est pas à moi. Je ne veux pas d’excuses publiques, mais je pense que c’est à lui de prendre son téléphone, de m’appeler et de s’expliquer. La balle est dans son camp », a laissé entendre le sélectionneur Hugo Broos ce 27 octobre au micro de la Rfi.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !