Cameroun : Quelles sont les origines du conflit entre Patrick Mboma et Samuel Eto’o ?

Ces derniers jours, la relation entre Samuel Eto’o et Patrick Mboma a pris un sérieux coup. Au cours de son importante sortie médiatique diffusée jeudi soir, le quadruple Ballon d’Or africain s’est  payé la tête de son ancien coéquipier en révélant que sa candidature au poste de sélectionneur de l’équipe du Cameroun n’avait aucun sens. S’en est suivi une guerre de tweets entre les deux hommes.

Samuel Eto’o et Patrick Mboma (c) Droits réservés

Pour comprendre le courroux du Pichichi, il faut une fois encore revisiter son univers psychologique. « C’est quelqu’un qui sait aimer, qui sait donner mais qui ne supporte pas les coups bas », confie une source à Camer be.

 «Samuel s’est toujours battu pour Mboma, il a même tout fait pour qu’on le nomme manager général des Lions mais le dossier a été bloqué à cause du problème que ce dernier avait avec Pierre Wome », précise-t-elle.

 Tout semblait aller pour le mieux recemment entre les deux légendes. Au moment où le grand 9 raccrochait les crampons, Mboma lui a rendu un hommage des plus élogieux : « le meilleur compère d’attaque que j’ai eu. Tu es à mon humble avis, le meilleur footballeur africain de tous les temps», signifiait le légendaire numéro 10.

Qu’est-ce qui a donc pu diviser les deux légendes camerounaises ? « C’est Seedorf, souffle encore la source à Camer be. Mboma savait très bien qu’il était arrivé au Cameroun par Samuel, il aurait dû lui parler avant de critiquer Seedorf ainsi fortement».

En effet, le meilleur joueur africain de 2000 n’y était pas allé de main morte à la nomination du technicien néerlandais et de son compatriote Kluivert. Dans un entretien accordé au site du magazine Sofoot Mboma marquait sa ferme opposition à la venue du Néerlandais.

« Seedorf a une expérience d’entraîneur très légère : il n’est jamais resté plus de six mois en fonction, que ce soit à l'AC Milan, au FC Shenzhen ou au Deportivo La Corogne. Il n’a jamais eu de résultats très probants. Il n’a pas réussi à sauver le Depor de la relégation. Quant à Kluivert, qui sera son adjoint, il n’a été sélectionneur que de Curaçao. Cela me semble quand même très léger », déclarait-il avant d’enfoncer le clou : « je suis étonné que le Cameroun, à moins d’un an de la CAN qu’il va organiser, choisisse deux hommes qui n’ont jamais travaillé en Afrique, qui ne connaissent sans doute pas très bien le football africain… Si on me demande si je cautionne ce choix, je réponds non ». Là, se trouve le départ du problème.

Entre les deux légendes, c’est la guerre déclarée

Non seulement Mboma était contre ce choix instigué par Eto’o mais en plus il a commis l’impair de prendre position publiquement alors qu’il aurait pu en toucher quelques mots à son ami. Et comme on ne la fait pas au grand 9, ce dernier a ruminé cette rancoeur avant de placer sa brandille.

 « Je reproche à Patrick plusieurs choses. Tu ne peux pas critiquer un entraineur qu'il n'a pas d'expérience et dans le même temps, toi aussi sans expérience tu viens postuler au même poste. Il y a quelque chose qui ne va pas là », a-t-il déclaré jeudi dernier, réagissant à la récente candidature infructueuse de Patrick Mboma au poste de sélectionneur national des Lions Indomptables.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



abonnement gratuit lebledparleX

Abonnement Newsletter