Cameroun : La revue de presse de ce jeudi 20 février 2020

Très chers abonnés, c’est un réel plaisir de vous retrouver encore ce matin dans le cadre de la revue de presse.

Les unes en kiosque ce matin

Le drame de Ngarbuh survenu le 14 février dernier continue de faire échos dans la presse. Le journal Le Messager en kiosque ce matin revient le bilan de ce massacre. Procédant par comparaison, des chiffres avancés par le gouvernement, et ceux présentés par l’évêque de Kumbo, notre confrère conclut que Mgr George Nkuo « corrige » le gouvernement. « Alors que le Mindef parle de 5 morts, l’évêque de Kumbo soutient que le bilan du carnage survenu le 14 février est estimé à plus de 24 personnes », indique Le Messager ce matin.  

Dans le prolongement de cette information, le quotidien bleu d’Hamann Mana renseigne que la précision extérieure s’accentue sur le Cameroun. De son côté, le gouvernement camerounais annonce avoir ouvert une enquête.    

Les élections législatives et municipales reviennent également dans la presse ce jeudi. Tribune d’Afrique donne ce matin, les raisons de l’échec du RDPC dans l’Adamaoua. D’après le journal de Faustin Njikam, ce flop est la résultante des investitures « biaisées et truquées », organisées et entretenues par les responsables du parti de la flamme ardente sur le terrain. « Au bout du compte, tous les chefs-lieux de la région de l’Adamaoua tombent aux mains de l’UNDP en dehors du Mbéré » qui est contraint au partage des sièges. Pour Tribune d’Afrique, certaines élites de cette région ont lamentablement échoué pour avoir « refusé » de respecter la circulaire du président national du RDPC qui faisait part belle aux jeunes.

Mutations parle aussi desdites élections non pas dans l’Adamaoua, mais à Yaoundé avec ce qu’il considère comme « la bataille capitale ». Le journal de la rue de l’aéroport nous apprend qu’alors que Jean Abouna veut détrôner Émile Andze Andze qui occupe le poste de maire de la commune de Yaoundé 1er depuis 24 ans, ce dernier n’entend pas se laisser faire. À en croire Mutations, le duel prévu mardi prochain s’annonce « palpitant ».

Ouest Échos en kiosque parle d’un « coup de tonnerre politique à Foumban », indiquant que le Dr Adamou Ndam Njoya quitte la scène politique dans cette localité. Selon le journal, c’est une grande page de l’histoire du Cameroun qui se tourne.

Sortons de la politique pour retrouver le quotidien l’Économie qui s’est intéressé aux petites et moyennes entreprises au Cameroun. Selon le journal de Thierry Ekoutti, près de 500 entrepreneurs sont attendus ce 20 février à Douala, pour prendre part à un atelier organisé par le ministère des Finances en collaboration avec le Conseil national de crédit sur le crowfunding.  

Restons en économie, avec Cameroon Business Today. Le journal de la Sopecam présente à sa grande Une ce matin, ces petits métiers de la téléphonie mobile qui comptent. D’après l’hebdomadaire paru cette semaine, les dépenses d’achat des téléphones mobiles sont élevées à 228 milliards de FCFA entre 2015 et 2017. « Call-box, réparations, téléchargement, vente d’accessoires et autres gadgets font vivre des milliers de Camerounais », fait constater le journal, avant de révéler que les pouvoirs publics consentent des efforts pour sortir le secteur de l’informel.

Réalités Plus en kiosque ce jeudi, célèbre le président directeur général du Groupe l’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga. Après avoir créé le Groupe L’Anecdote et le journal éponyme, le magazine Africa Express, Satellite FM, Vision4 TV, ISSAM, Vision Finances, « Amougou Belinga vient encore de frapper un coup retentissant en rachetant télésud », peut-on lire. Notre confrère n’oublie pas le l’ouverture officielle hier de Vision Exchange.

C’est ici que s’achève la revue de presse ce matin. Merci de la confiance renouvelée. À demain, s’il plait à Dieu…    

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension. 

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Abonnement Newsletter