in

Deux soldats tués et trois blessés à la suite des attaques de Sagme et Moskota à l’Extrême-Nord

BHr

Les attaques de Sagme près de Fotokol et Moskota dans la région de l’Extrême-Nord dans la nuit du 25 au 26 et du 26 au 27 septembre 2021, ont eu ont entrainé des pertes aussi bien du camp de l’Armée que celui des assaillants de Boko Haram.

BHr
Les combattants de Boo Hraram (c) Droits réservés

Selon le journal L’Œil du Sahel, le poste militaire de Sagme a été attaqué dans la nuit du 25 au 26 septembre 2021, causant la mort d’au moins trois combattants de Boko Haram et trois blessés.

Selon la même source, les hommes armés ont tenu une embuscade aux éléments des forces de défense à Mokota. Le bilan de l’incursion a fait état de 02 terroristes neutralisés et un militaire tombé au front.  Les sources sécuritaires ont également annoncé ce 27 septembre, le décès d’un autre soldat, portant le total à 02.

Le journal de Guibai Gatama fait savoir qu’un des assaillants de Boko Haram dans l’attaque de Sagme dans la nuit du 25 septembre retrouvé grièvement blesse ce matin dans un champ.

Pour rappel, ce n’est pas une première que les combattants de Boko Haram attaquent le poste de Sagme. Le 24 juillet 2021, au moins 6 soldats y avaient laissés leurs vies, et d’autres, blessés. Le 9 août, trois autres hommes en tenue tombaient sous les balles des adversaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etopils

Samuel Eto’o rend hommage au Sultan Roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya

Enealo

Le Grand Nord de nouveau dans le noir, faute de trésorerie