in

Des soupçons de corruption dans l’établissement des passeports Camerounais en France

Dans une vidéo devenue virale depuis mardi sur les réseaux sociaux, des Camerounais résidant à Paris incriminent un cabinet qui serait assermenté pour délivrer des passeports dits express à 300 euros (195.000 FCFA environs) hormis les frais exigibles.

Les plaignants interpellent précisément le délégué général à la Sûreté nationale Martin Mbarga Nguele. En réaction, la cellule de communication de la DGSN a indiqué dans une note d’information qu’une « enquête est ouverte depuis la semaine dernière afin de démêler l’écheveau sur cette affaire qui fait le buzz ».

La communication de la police assure de sa « diligence » en matière de production de passeports tout en reconnaissant que la production de ces pièces a connu des « perturbations » liées au changement en cours d’opérateurs.

La DGSN ajoute que des mesures internes ont été prises afin de « décanter la situation de tous les passeports en instance notamment ceux dits de la Diaspora ». L’écueil du changement d’opérateur sera bientôt résolu, « une short-list » ayant déjà été arrêtée, indique la cellule de communication de la délégation générale à la Sûreté nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Wilfried Ekanga livre ses vérités sur l’interpellation d'Ernest Obama

    Wilfried Ekanga livre ses vérités sur l’interpellation d’Ernest Obama

    Un mort suite à l’explosion d’un téléphone à Yaoundé