in

Crise Anglophone: L’arrivée de 18 nouveaux détenus à Kondengui crée un mouvement d’humeur à la prison centrale

Crise Anglophone: L’arrivée de 18 nouveaux détenus à Kondengui crée un mouvement d’humeur à la prison centrale
(c) journalducameroun.com

L’arrivée, lundi 02 juillet d’un nouveau groupe de ressortissants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a créé un mouvement d’humeur à la prison de Kondengui à Yaoundé.


Crise Anglophone: L’arrivée de 18 nouveaux détenus à Kondengui crée un mouvement d’humeur à la prison centrale
Illustration – DR

Selon l’activiste Agbor Balla, 18 détenus de la prison de Buéa (Sud-Ouest) viennent d’être transféré à Yaoundé dans un secteur de haute sécurité de la prison de Kondengui où ils auraient été « maintenus enchainés » puis « brutalement torturés ».

Un traitement qui a suscité la colère des autres ressortissants du Sud-Ouest et du Nord qui ont, aussitôt, entamé une grève de la faim raconte l’avocat Agbor Balla.

Parmi ces nouveau détenus il s’agit des dénommés : Tati Eric Ngu, Harriss Boseme, Nkwetato Robert, Ikoe Clinton, Acha Ivo Aben, John Marinus Ndenge, Oben Frankline Tabot, Eyong Charles, Effia Gideon, Ordema Francis, Agbor Taku Joseph, Awu Gregory Ashu, Tanyi Robert Tataw, Jong Orlandus, Njeya Jukius Bawe, Kum Nestor, Ayukem Franklin et Fonjong Armstrong.

Le calme est revenu à la prison centrale mais cela s’est fait après un dialogue avec le régisseur de la prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Accusé de malversations, Nkodo Dang réagit : « C’est regrettable de traiter un compatriote qui est arrivé au niveau où je suis avec autant de légèreté »

    Accusé de malversations, Nkodo Dang réagit : « C’est regrettable de traiter un compatriote qui est arrivé au niveau où je suis avec autant de légèreté »

    Pour J P Akono, la nomination de Boumsong à la tête de la commission ad hoc pour la réforme de la DTN est « une incongruité »

    Pour J P Akono, la nomination de Boumsong à la tête de la commission ad hoc pour la réforme de la DTN est « une incongruité »