in

Crise anglophone : Ayuk Tabe et Cie annoncent une grève de faim

ayuk et CIe

L’information est contenue dans une lettre dont lebledparle.com a eu copie ce mercredi 31 juillet 2019


ayuk et CIe
Ayuk Tabe et Cie (c) Drouts réservés

Julius Sisiku Ayuk Tabe et neuf des membres du gouvernement intérimaire de ma République imaginaire d’Ambazonie, incarcéré à la principale prison de Yaoundé, ont annoncé une grève de la faim à partir de minuit 31 juillet 2019, si leurs avocats ne les informent pas de l’endroit où se trouvent les autres détenus de la crise anglophone, sortis de la prison centrale de Kondengui les 22 et 23 juillet 2019.

Mancho Bibixy et au moins 200 détenus anglophones seraient dans des centres de détention « secrets », après avoir manifesté devant une prison le 22 juillet 2019.

Selon des informations qui circulent sur la toile, certains d’entre eux ont été tués. Des allégations que le gouvernement par le biais de son porte-parole dément formellement.

Dans une déclaration adressée à la ministre de la Justice et garde des Sceaux, les ambazoniens soulignent un total de huit points qui les obligent à entamer une grève de la faim.

Ayuk Tabe et d’autres personnes craignent que l’un de leurs avocats, Amungwa Tanyi Nicodemus, ait été agressé par éléments de la gendarmerie.

Ils ont également mentionné qu’un autre avocat avait également été torturé à Bamenda. La brutalité de la défense des avocats, selon eux, « est destinée à les effrayer d’abandonner l’affaire ».

Sur la question des conditions de détention dans les prisons, ils se plaignent de la mauvaise qualité d’alimentation des détenus. Pour eux, les conditions de détention infligent des souffrances aux détenus.

Lebledparle.com vous invite à lire la déclaration d’Ayuk Tabe et Cie

Ayuk declaration
Déclaration d’Ayuk Tabe et Cie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Yves Le Drian Web image Int

    Crise socio-politique : La France appelle Paul Biya à tenir le dialogue politique inclusif

    Fecafoot

    Cameroun : Des entraîneurs bientôt en stage de recyclage