in

Covid-19/St Eloi Bidoung : « Au moment où tous les chefs d’état s’expriment sur la question, le nôtre est en confinement »

Covid-19/St Eloi Bidoung : « Au moment où tous les chefs d'état s'expriment sur la question, le nôtre est en confinement »

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux, St Eloi Bidoung, militant du RDPC et Conseiller municipal à la commune d’arrondissement de Yaoundé 6 ne porte pas les gangs pour  tailler une veste au régime gouvernant de Yaoundé et son chef par rapport à la lutte contre le Covid-19. Il déplore le fait qu’ailleurs, les présidents se mobilisent, mais le nôtre est inactif.


Covid-19/St Eloi Bidoung : « Au moment où tous les chefs d'état s'expriment sur la question, le nôtre est en confinement »
Paul Biya – DR

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la tribune.

“Le président Bongo a dit” les camerounais sont un peuple formidable. Tu divises leurs salaires en deux, ils ne disent rien. Tu divises l’autre moitié en deux, ils ne disent toujours rien. Si j’augmente 5frs sur le pain, les gabonais descendent dans la rue pour réclamer mon départ”. Voici le covid19, au moment où tous les pays font des efforts de rapprochement entre gouvernants et gouvernés, au moment où tous les chefs d’état s’expriment sur la question, le nôtre est en confinement, au moment où les états moins riches que le nôtre ou à niveau de développement égal mettent des centaines voire des milliers de milliards, notre président met 1milliard, quand les chefs d’état décident de manière Souveraine des mesures d’accompagnement : eau, électricité, impôts, distribution de nourriture et autres… Eneo traque au quartier, les communes tondent les rares contribuables qui sont encore ouverts, camwater arrache les compteurs, les prix des produits de première nécessité galopent, dans l’indifférence du ministre du commerce. Le seul instant du dialogue est la répression. Combien de temps tout ceci va encore durer ? Le confinement total sera une décision génocidaire. Les avc et la faim vont tuer plus et vite que le Corona virus. Levez-vous mais ne vous soulevez pas, réclamez mais ne revendiquez pas, marchez mais n’allez pas dans la rue, Pleurez dans votre cœur sans éclat sans sanglots mais versez beaucoup de larmes pour que nos opprimeurs évaluent notre souffrance. C’est aussi ça le prix de la liberté.”

Eloi Bonaventure Bidoung

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La revue de presse de jeudi 9 avril 2020

    Cameroun : La revue de presse de jeudi 9 avril 2020

    Opinion : Au Cameroun, « nos décrets valent mieux que vos vies »

    Opinion : Au Cameroun, « nos décrets valent mieux que vos vies »