in

Covid-19 : Polémique autour des contaminés de Mengong dans le sud

Covid-19 : Polémique autour des contaminés de Mengong dans le sud

Dans les réseaux sociaux et sur les ondes de certaines radios locales, les cas déclarés confirmés au covid6-19 le weekend dernier à quelques kilomètres Ebolowa ne font pas l’unanimité.

Covid-19 : Polémique autour des contaminés de Mengong dans le sud
illustration (c) Droits reservés

Plusieurs versions relatent les faits et laissent toujours les populations dans un grand trou noir.

Le doute commence sur les origines du couple venu se faire soigner chez le marabout de Mengong : pour certains il s’agit d’un couple américain ayant échappé à la quarantaine, pour d’autre c’est un Américain et son épouse Camerounaise et pour une troisième version, c’est un Européen et son épouse Camerounaise …

Faisant fi du détail suscité, des proches réfutent la version officielle qui fait du Président des Tradipraticiens du sud un cas confirmé du covid-19 : joint au téléphone par l’un d’eux au sortir d’une émission radio qui a fait jaser tous les auditeurs de la Radio Communautaire de la Mvila (RCDM) Ebolowa, en présence du reporter de Lebledparle.com, l’intéressé a annoncé qu’il n’était pas encore en possession de ses résultats et que le couple incriminé était venu pour des soins autres (faiblesse sexuelle pour le mari et problème d’accouchement pour son épouse).

« Si le monde est au courant de la version fausse version en circulation un peu partout, c’est bien une manigance du nouveau Maire de Mengong qui ne porte pas dans son cœur le tradipraticien : une inimitié qui date depuis de longues dates », déclare un des proches.

Vérité, contre vérité, vivement que lumière soit faite sur cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Lutte contre le coronavirus : Atanga Nji somme Maurice Kamto et Cie de mettre fin à la collecte des fonds «au mépris de la législation»

    Lutte contre le coronavirus : Atanga Nji somme Maurice Kamto et Cie de mettre fin à la collecte des fonds «au mépris de la législation»

    Ebolowa : Une fille de 17 ans boit de l’eau de Javel pour mettre fin à ses jours pour avoir été repoussée par son petit ami

    Ebolowa : Une fille de 17 ans boit de l’eau de Javel pour mettre fin à ses jours pour avoir été repoussée par son petit ami