in

Côte d’ivoire – SIDA : Véritable hécatombe

Le SIDA tue en Côte d'ivoire

Quelque 23.000 personnes sont décédées en 2011 à cause du Sida en Côte d’Ivoire, où le taux de prévalence reste encore élevé avoisinant les 3,4 pc, ce qui en fait l’un des pays les plus touchés dans la sous-région par la pandémie,

a indiqué la ministre ivoirienne de la Santé et de la lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie.


Dans une allocution à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, la ministre ivoirienne a présenté la nouvelle stratégie qu’entend mettre en place le gouvernement pour éradiquer le VIH/Sida. 

                  

{source}
<!– You can place html anywhere within the source tags –>

<!– You can place html anywhere within the source tags –>
<script type=”text/javascript” src=”http://ads.clicmanager.fr/exe.php?c=34254&s=49958&t=7&q=5045″></script>

<script language=”javascript” type=”text/javascript”>
// You can place JavaScript like this 0.10 euros au clic 

</script>
<script language=”javascript” type=”text/javascript”>
    // You can place JavaScript like this
    
</script>
<?php
    // You can place PHP like this
    
?>
{/source}



Il a souligné à ce propos qu’après avoir apporté une réponse structurée à la lutte contre la pandémie, à travers le système de la multisectorialité, le gouvernement ivoirien compte s’attaquer aux causes des décès liés à la maladie dont les plus fréquentes sont les affections opportunistes telles la tuberculose, la toxoplasmose et la cryptococcose.

Tout en se félicitant des efforts conjugués de la Côte d’Ivoire et ses partenaires internationaux notamment les Etats-Unis qui ont permis de réduire le taux de prévalence de la pandémie dans le pays de 12 pc en 2003 à un taux qui avoisine actuellement les 3 pc, Mme Goudou Coffie a appelé la société civile à s’impliquer davantage dans ce combat sur le terrain à travers la sensibilisation à un changement de comportements. 

Pour atteindre l’objectif “zéro décès lié au VIH, zéro nouvelle infection”, thème choisi cette année pour célébrer cette journée, beaucoup d’efforts restent à consentir, a-t-elle dit soulignant l’importance d’une prise en charge de qualité pour les personnes vivant avec le VIH.

La Côte d’Ivoire compte actuellement 477 centres de santé (contre 8 en 2003) qui suivent 93 065 personnes sous traitement VIH/Sida, selon la ministre. 

De son côté, l’ambassadeur des Etats-Unis à Abidjan, Phillip Carter III, a indiqué que le gouvernement américain décaissera en 2013 quelque 65 milliards de F CFA pour le dépistage et la prise en charge des personnes séropositives en Côte d’Ivoire en application du Programme d’urgence du président américain pour la lutte contre le Sida (PEPFAR).

Le diplomate américain a réitéré l’engagement de son pays à poursuivre la lutte contre le fléau tout en renforçant sa collaboration avec les autorités ivoiriennes et les districts sanitaires à travers un accroissement des financements dans la lutte contre la pandémie.

D’après le bilan du PEPFAR en Côte d’Ivoire pour l’exercice 2012, quelque 126.376 hommes, femmes et enfants ont bénéficié de traitements antirétroviraux (ARV) en plus du dépistage contre le VIH/Sida de 894.938 personnes et de la prise en charge de 11000 mères séropositives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Buzz : DSK passe du bon temps en boite de nuit

    Didier Drogba

    Côte d’ivoire : Didier Drogba a bougé le coin