in

Coronavirus : La pandémie dépose ses valises en Côte d’Ivoire

Coronavirus : La pandémie dépose ses valises en Côte d’Ivoire

Le COVID-19 se propage de plus en plus à travers le contient africain et débarque en Côte d’Ivoire

Coronavirus : La pandémie dépose ses valises en Côte d’Ivoire
Autorité ivoiriennes de la santé – Capture photo

Officiellement reconnu comme pandémie par l’Organisation mondiale de la santé, le Coronavirus déploie ses tentacules en Afrique et concerne aujourd’hui une dizaine de pays parmi lesquels il faut désormais compter avec la Côte d’Ivoire.

En effet, un premier cas de coronavirus a été confirmé à Abidjan mardi 11 mars. C’est le ministère de la Santé qui l’a annoncé dans un communiqué. Il s’agit d’un Ivoirien ayant séjourné en Italie, principal foyer de la maladie en Europe.

Des mesures promptes

L’homme a été pris en charge au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Treichville, selon le communiqué du ministère de la Santé qui indique que son état est « stable et rassurant », et que « ses contacts font l’objet d’un suivi ».

C’est donc le premier cas confirmé de coronavirus en Côte d’Ivoire. Fin janvier une fausse alerte avait concerné une étudiante ivoirienne en provenance de Chine. Depuis, le gouvernement a mis en place un plan de réponse de 650 millions de FCFA (1 million d’euros), comprenant notamment l’installation de cinq salles dédiées au CHU de Treichville.

La semaine dernière l’Africa CEO Forum d’Abidjan, grand rendez-vous annuel de décideurs économiques et politiques internationaux a été reporté à une date ultérieure pour cause de coronavirus. C’est dire que le pays dirigé par Alassane Ouattara restait sur le qui-vive  pour empêcher la gangrène de fouler son sol.

Rappelons que la menace n’a pas encore pris des proportions effrayantes dans la plupart des pays africains car selon l’OMS, aucun n’a atteint le stade de « foyer à haut risque ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Attaques sanglantes de Galim et Bamenda :  L’Union européenne et le Canada disent leur mot

    Attaques sanglantes de Galim et Bamenda :  L’Union européenne et le Canada disent leur mot

    Yaoundé : Luc Messi Atangana donne un délai de déguerpissement aux occupants de l'emprise de la voirie

    Yaoundé : Luc Messi Atangana donne un délai de déguerpissement aux occupants de l’emprise de la voirie