in

Comment le concours Miss Cameroun Suisse 2016 a été dérouté en coulisses

Les candidates miss Cameroun Suisse 2016 (c) Facebook officiel de l'évènement
Les candidates miss Cameroun Suisse 2016 (c) Facebook officiel de l'évènement

Ne vous fiez pas toujours aux belles images des candidates que publient les organisateurs de concours de Miss pour exprimer une “bonne ambiance”. Ce type d’évènement sensé exprimer l’unité, la culture, la paix, la beauté est souvent sujet à controverses.

Les candidates miss Cameroun Suisse 2016 (c) Facebook officiel de l'évènement
Les candidates miss Cameroun Suisse 2016 (c) Facebook officiel de l’évènement

En coulisses, toutes sortes de machinations sont souvent utilisées : tentatives de corruption, disputes, jalousies et même dictature. C’est ce qui ressort en tout cas de l’analyse de la dernière édition du concours Miss Cameroun Suisse

En effet, pour cette édition 2016 la finale très attendue sur les réseaux sociaux et dans le pays s’est déroulée à Génève. Pour l’occasion, le comité d’organisation  a mis tous les moyens nécessaires pour garantir la réussite de l’évènement et l’impartialité du jury.  Dans un premier temps, un vote était organisé sur internet en particulier sur le site officiel de l’évènement permettant aux internautes incapables de faire le déplacement de choisir leur reine. Un vote numérique qui s’est effectué sans encombre. Dans un deuxième temps, des personnalités publiques du paysage Africain étaient invitées pour faire partie du jury avec entre autres Ruby la comédienne vedette de la série colocation entre filles, Sophie Aiida une artiste populaire également sur les réseaux sociaux. Un investissement fort qui témoigne donc de la volonté des responsables de faire du concours une réussite. Jusque là pas d’encombre, jusque là seulement … 

Les votes sur internet inutiles

Cet investissement a incité de nombreux Camerounais de la diaspora à s’intéresser fortement à l’édition. Le sujet a été évoqué en France, en Belgique et les proches de certaines candidates ont fait le déplacement. Mais la première incompréhesion est arrivée avec la décision des responsables de ne pas tenir compte des votes réalisés sur internet. L’engouement et les efforts des candidates pour encourager leur entourage n’ont donc servi que de vitrine pour le concours. Plusieurs candidates ont d’ailleurs exprimé leur stupéfaction à la rédaction de votre journal Lebledparle.com.On a motivé nos proches pour qu’ils votent pour nous, mais le jour j on nous apprend que ça ne fera pas partie des critères de décision, nos efforts n’ont donc servi qu’à leur donner de la visibilité. Les votes sur internet étaient inutiles“. indique une d’entre elles.

La favori du président ne faisait pas partie des 3, il se comportait comme un dictateur

Lebledparle.com a également contacté les personnes présentes et sous couvert d’anonymat une source très proche de l’organisation confirme La favori du président ne faisait pas partie des 3 (du podium). Ce qui l’a embêté. Le président du jury s’est comporté comme un dictateur. On se plaint des présidents dictateurs Africains et pourtant il y’en a plein autour de nous. Il y’a pas eu de vote, c’est lui qui a choisi qui il voulait“.  Une vidéo à ce propos circule sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir. Des propos qui remettent en cause les résultats à la fois du podium et de la couronne. Cette information corrobore d’ailleurs l’étonnement d’une autre candidate qui nous rapporte “ Cétait incompréhensible, on avait l’impression que le public avait son choix et que celui du jury était totalement opposé, sans rapport“. Normal donc quand on sait que le jury n’était pas impartial, que  les avis de tous les membres n’étaient pas entièrement pris en compte. 

Une injustice, pire une fraude. Comment est-il possible de ramener à des milliers de Kilomètres du Cameroun la même attitude, le même fléau que nous déplorons tous les jours, que nous reprochons à nos autorités. Où est donc la jeunesse patriote, Sankariste ? Où est le changement ?  Un évènement bien pensé, bien organisé qui initialement était censé être que de la beauté, de la culture, de la paix, de la sincérité, du partage, de l’amour comment en est-on arriver là ? … Comme disait un célèbre artiste Camerounais de hip hop “le peuple est fort même si parfois on dit que le peuple est mort“. Effectivement le peuple meurt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Hugo broos (c) CNI

    Cameroun : Pour Hugo Broos la qualification pour la coupe du monde “n’est pas une obligation”

    Benjamin Moukandjo - (c) Getty Images

    Le Cameroun ramène un point important d’Algérie grâce à Moukandjo, le résumé du match (Vidéos)