in

Cameroun/Littérature : À la rencontre d’un poète émergent, Junior Tankeu

27659102_1566519736801923_1394736000_n.jpg

Du 8 au 10 février 2018, les écrivains émergents du Cameroun et d’Afrique vont à la rencontre d’un nouveau public, à l’occasion du Festival Africain des Ecrivains Emergents, FESTAE 2018.

27659102_1566519736801923_1394736000_n.jpg

Entre Doual’art, la Gallérie MAM et les établissements scolaires de la ville de Douala, nos jeunes se rencontreront autour de l’œuvre de Francis Bebey, poète d’hommage à ce festival, mais aussi, autour des meilleures plumes de l’année !

Parmi ces nouvelles plumes, nous sommes allés à la rencontre de Junior Tankeu, invité à ce festival !

Junior Tankeu est un poète camerounais, qui a fait des études dans le domaine du cinéma. Son écriture qui se situe dans la limite de l’observation et du prophétique va vous émouvoir. Auteur du recueil de poésie Les intelligences, paru en avril 2017, Junior Tankeu se présente volontairement, poète engagé, une posture que son préfacier, le poète Raoul Djimeli défend en ces termes :

Le poème est chaque fois une parole donnée, une main tendue. Le défi de toute écriture dans une civilisation rapide et bavarde comme celle que traverse notre millénaire est de forger un sens à cette parole, de la sauver de l’ennui, de l’extirper du trop plein de mots qui jettent sur notre quotidien les chants d’inquiétude et de malheur. Le poète est donc un sauveur de mots, une parole en soi.”

L’écriture de Junior Tankeu dans Les intelligences ne tente pas seulement de sauver la parole, elle est aussi un pont jeté sur les chemins tortueux du vivre-ensemble. L’écrivain ici, utilise son art pour faire entendre les voix de l’Afrique, continent qui aujourd’hui plus que jamais, a besoin de ses fils et de ses filles pour émerger. Pour rappeler cela, le poète fonde l’intelligence africaine dans ce que le continent a de plus fort et de plus beau, l’Egypte, berceau de la civilisation première. C’est en partant de cette Egypte chère à tous ceux qui ont aimé l’Afrique, que le poète arrive à célébrer les figures telles que Nkrumah, Kadhafi, Ruben Um Nyobe, mais aussi  celle qui, à l’instar de Senghor le poète, ont donné à ce continent ses lettres de noblesse !

Sans s’attacher à un chauvinisme exacerbé, l’écrivain proclame l’avenir glorieux de l’Afrique dans le concert des nations. Au désastre de la guerre, et à l’animalité humaine perpétrée sur Hiroshima et Nagasaki, le poète dit la peine de l’homme. Les dictatures qui affament l’Afrique sont à bannir   car, nous sommes un continent qui apprendra au pied de la Chine et qui se devra d’être résolument solide et ferme dans l’esprit qui sous tend son développement.  

La voie poétique de Junior Tankeu tente de rallier la jeunesse à la cause du salut. Les poèmes de Les intelligences seront lus au Festival africain des écrivains émergents à Douala, le 9 février 2018, à l’occasion de leur dédicace !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Bernard-Njonga-Arene.jpg

    Programme TV : Bernard Njonga de retour sur Canal 2 international, après la censure de « La Grande interview »

    Cameroun : L’héritage culturel de Francis Bebey à l’affiche de la 3e édition du FESTAE 2018 à Douala

    Cameroun : L’héritage culturel de Francis Bebey à l’affiche de la 3e édition du FESTAE 2018 à Douala