in

Cameroun : Wilfried Ekanga envisage porter l’affaire Wilfried Siewe sur la table du parlement fédéral allemand

Wilfried siewe

Il faut vraiment sauver Wilfried Siewe arrêter et détenu en prison au Cameroun. Motif d’incarcération : aurait eu en sa possession lors de son séjour au Cameroun, le livre urgence de la pensée de Maurice Kamto, « président élu » du Cameroun le 7 octobre 2018. Dans une publication sur sa page Facebook, ce jeudi 15 août 2019, l’analyste politique Wilfried Ekanga envisage porter l’affaire devant les parlementaires allemands. Ci-dessous, l’intégralité de la chronique de Wilfried Ekanga.


Wilfried siewe
Wilfried Siewe avant et après – capture photo-

WILFRIED SIEWE

Je suis devant le Bundestag (photo ci-dessous), le parlement fédéral, à Berlin.

ekanga wilfried
Dr

Nous allons nous occuper du cas Wilfried Siewe.

Le directoire MRC-Allemagne aurait dû s’y pencher depuis longtemps. Siewe qui n’est pas du MRC, a pourtant été arrêté et molesté au nom du MRC. Motif : détention du livre « l’urgence de la pensée » ( c’est interdit au Cameroun ), et casse des ambassades ( auxquelles il n’a bien sûr pas participé ).

Tout aussi surprenant, les autorités ainsi que les médias ici n’en parlent absolument pas, alors que Wilfried contrairement à moi, possède la nationalité allemande. Quand on sait la protection diplomatique hors-normes dont jouissent les ressortissants français à l’étranger, on peut en effet s’étonner que la République Fédérale abandonne ainsi l’un des siens.

Je refuse de me dire que c’est parce qu’il est naturalisé. Il s’agit davantage d’un manque de communication assez forte sur son cas. Les députés fédéraux savent que les droits humains n’existent plus en Crevettonie, mais 99% d’entre eux ignorent qu’un homme au passeport allemand en est actuellement victime. Et aucun d’eux n’a vu les récentes images du crâne ensanglanté de Siewe, torturé pour des raisons que ceux-là même qui l’ont torturé ignorent.

Aujourd’hui, je viens pour une reconnaissance du terrain, demain je viendrai pour autre chose. Je ne suis qu’un citoyen ordinaire sans armes ni pouvoir, mais j’ai une détermination et une volonté qui me vaut la haine de tout le régime RDPC, et j’en suis très heureux. Car si un gang de malfrats te soutient, c’est que tu es très louche.

Je sais parfaitement ce que je vais faire, et j’ai même déjà commencé. En parallèle, j’exige d’ores et déjà du directoire MRC-Allemagne de se préparer à entreprendre les démarches pour atteindre les pouvoirs publics ici. Au-delà de tous les principes bancals de « souveraineté entre pays », l’Allemagne doit savoir précisément et avec preuves à l’appui si ce qui est reproché à son citoyen est fondé et légal. De même qu’une justification sur les mauvais traitements subis.

Ce doit être la mission du MRC-Germany pour cette fin d’année. Je ferai tout ce que je peux pour que cela soit fait, et je le ferai bien. Un fait est certain, c’est que même si tout le monde venait à refuser par peur où je ne sais quelle raison idiote. Je le ferai tout seul, comme je le suis sur ce banc.

Dites à Atanga Nji que le pouvoir c’est comme une femme : aujourd’hui elle t’aime, demain elle est partie.

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

( Je suis attristé, très attristé, de devoir me référer aux Blancs contre mes propres frères africains. Cela va à l’encontre même de mes principes panafricanistes. Mais mes frères ont décidé de se comporter en animaux sauvages drogués au Pastis, et malheureusement, c’est la seule issue )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Serge Kama

Disparition de Dj Arafat : Bientôt la production d’un film pour l’artiste ?

Hopital

Cameroun : Manaouda Malachie félicite le personnel de l’hôpital central de Yaoundé