in

Ces camerounais cadres dans des multinationales

Ces camerounais cadres dans des multinationales

Le journal Investir Au Cameroun a repertorié quelques Camerounais et Camerounaises qui exercent leur leadership dans le secteur des services, notamment la finance et les télécoms et qui sont certainement les deux domaines les plus dynamiques dans le milieux économique ces dernières années.

Ils ont réussi l’exploit d’intégrer le cercle à la fois très fermé et compétitif des cadres des multinationales, en sont carrément devenus les dirigeants des ces filiales.

Elisabeth Medou Badang, Orange Cameroun

Ces camerounais cadres dans des multinationales

Le 31 mai 2017 au quartier Maképé, dans la banlieue de Douala, la capitale économique camerounaise, le Premier ministre, Philémon Yang, a procédé à l’inauguration du complexe Orange Cameroun. Investissement estimé à environ 16 milliards de francs CFA, ce complexe abrite, en plus de l’immeublesiège du numéro 2 de la téléphonie mobile au Cameroun, le plus grand data center en Afrique centrale et de l’Ouest. Ce joyau demeurera certainement l’œuvre qui témoignera le plus du passage d’Elisabeth Medou Badang à la tête de la filiale camerounaise de ce groupe télécoms français depuis décembre 2013.

Gwendoline Abunaw, Ecobank Cameroun

Ces camerounais cadres dans des multinationales

Elle est depuis le mois de mai 2017 la toute nouvelle directrice générale de la filiale locale du groupe bancaire panafricain Ecobank. Nommée au poste de directrice des grandes entreprises et cooptée au sein du conseil d’administration de la filiale camerounaise d’Ecobank, Gwendoline Abunaw sera propulsée au poste de DGA en 2015.

Georges Wega, SGB Sénégal

Ces camerounais cadres dans des multinationales

C’est le premier Africain à diriger la filiale sénégalaise de la Société Générale. En mai 2016, le groupe bancaire français, Société Générale, a confié les rênes de la Société générale de banques du Sénégal (SGBS) au Camerounais Georges Wega. Ce dernier, qui occupait jusqu’à cette promotion le poste de DGA de la Société Générale Cameroun, a officiellement pris fonction un mois plus tard, après la validation de sa nomination par l’organe de régulation du secteur bancaire au sein de la Cédéao.

Freddy Tchala, MTN Côte-d’Ivoire

 Ces camerounais cadres dans des multinationales

Un an après sa compatriote du groupe Orange (Elisabeth Medou Badang), le Camerounais Freddy Tchala a été désigné meilleur manager des télécoms en Afrique en 2015, par le jury d’Africa Telecom People Awards. Bien que trônant déjà à la tête de MTN Côte d’Ivoire cette année-là, le jury précisera que le manager camerounais a été récompensé pour son œuvre à la tête de MTN Congo Brazza, qu’il venait de quitter pour diriger la plus grande filiale du groupe sud-africain MTN International en Afrique francophone.

Mathieu Mandeng, Standard Chartered Bank Île Maurice

 Ces camerounais cadres dans des multinationales

Ancien DG de la filiale locale de Standard Chartered Bank et ancien président de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), le banquier camerounais Mathieu Mandeng dirige, depuis septembre 2015, la filiale mauricienne de la Standard Chartered Bank. Récemment, il a d’ailleurs été élu vice-président des banquiers de Maurice.

Il convient de souligner que ce recensement n’a pas pris en compte les autres camerounais qui sont les N°2 au sein de plusieurs multinationales à travers le monde. Bien plus, d’autres ont été des N°1 avant ceux qui sont mis en exergue dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Eric Abidal est le nouvel ambassadeur du FC Barcelone

    Eric Abidal est le nouvel ambassadeur du FC Barcelone

    Au cœur d’un scandale financier, Dieunedort Kamdem dit avoir été plutôt dupé par des Ivoiriens : « J’ai perdu tous les 10 millions de FCFA que j’avais souscrit »

    Au cœur d’un scandale financier, Dieunedort Kamdem dit avoir été plutôt dupé par des Ivoiriens : « J’ai perdu tous les 10 millions de FCFA que j’avais souscrit »