in

Une campagne gratuite de dépistage des surdités chez les enfants annoncée au Cameroun

Une campagne gratuite de dépistage des surdités chez les enfants annoncée au Cameroun

La surdité en effet, est la diminution de la capacité à percevoir les sons. Au Cameroun, de milliers de personnes en souffrent. Un rapport récent de l’OMS prévoit qu’une personne sur quatre dans le monde rencontrera ce problème en 2050. La pollution sonore, l’usage de la technologie audio et le vieillissement de la population amplifient ce phénomène.

Une campagne gratuite de dépistage des surdités chez les enfants annoncée au Cameroun
Image d’illustration (c) Droits réservés

C’est dans ce cadre que l’Association de lutte contre la déficience auditive au Cameroun (ALDAC) en partenariat avec ministère de la Santé publique camerounais, organise dès le 8 novembre 2021 dans les villes de Yaoundé et Douala, une campagne gratuite d’appareillage des surdités chez les enfants âgés entre 6 et 15 ans. L’objectif étant non détecter précocement des éventuels cas chez les jeunes de la tranche d’âge sus-évoquée et d’engager le suivi, mais aussi, offrir des appareils aux enfants souffrant de cette pathologie.

« Il s’agit d’une action sociale qui consistera à effectuer le dépistage gratuit de la surdité chez les enfants scolarisés, par éventuellement des otoémissions et l’audiométrie tonale liminaire en conduction aérienne et audiométrie vocale », explique à lebledparle.com, le Dr Judith Bazechouin Praticienne Oto Rhino Laryngologiste (ORL) à l’hôpital Laquintinie de Douala.

Ce projet sera réalisé par l’association ALDAC en partenariat avec des personnes et des institutions de bonne volonté, pour la promotion de la santé auditive. Il se déroulera du 8 au 12 novembre 2021 entre 8h et 15h simultanément dans à l’Hôpital Général de Yaoundé, Hôpital de district D’Efoulan, Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé, Hôpital général de Douala, HGOPED, Hôpital Laquintinie de Douala.

Qu’est-ce qui peut provoquer la perte d’audition ?

Les cause sont de plusieurs ordres. Selon le Dr Judith Bazechouin elles peuvent être prénatale, néonatales ou post-natales. Des facteurs connus et identifiés peuvent être responsables d’une perte progressive de l’audition. Légère ou moyenne, sa mesure en décibels effectuée par un professionnel permet d’agir et d’anticiper les conséquences d’une surdité installée.

« Regroupées en surdité prénatales, on peut avoir des antécédents génétiques, infections maternelles au cours de la grosse telle que la rubéole, la prise de médicaments Ototoxiques pendant la grossesse, le retard de croissance intra-utérin et la grande prématurité. Surdité néonatale (au cours de l’accouchement) peut être due à la souffrance fœtale, l’ictère nucléaire. Et les surdités post natales sont causées par la méningite, les médicaments Ototoxiques, les traumatismes sonores. Les surdités post natales peuvent aussi être causées par des otites mais elles sont de diagnostic et de prise en charge plus aisé », apprend-on du Dr Judith Bazechouin.

Chez l’enfant, près de 60 % des déficiences auditives sont dues à des causes qui pourraient être évitées par des mesures de santé publique, notamment par la prévention des facteurs de risques suscités. De même, chez l’adulte, les causes de déficience auditive les plus courantes, comme l’exposition à des sons forts et les médicaments ototoxiques, sont évitables.

Comment s’y prendre ?

Aux premiers signes d’incompréhension mieux vaut commencer par réaliser un test pour estimer le degré d’hypoacousie dont vous pouvez souffrir. Des stratégies efficaces existent pour réduire la déficience auditive aux différents stades de la vie. Il s’agit notamment de la vaccination ; des bonnes pratiques de soins de la mère et de l’enfant ; des Conseil génétique ; Identification et prise en charge des maladies de l’oreille courantes ; Programmes de protection de l’audition en milieu professionnel (englobant l’exposition au bruit et aux produits chimiques) ; Stratégies d’écoute sans risque visant à réduire l’exposition aux sons forts dans le cadre des loisirs ; et l’Usage rationnel des médicaments pour éviter la déficience auditive due à l’ototoxicité.

Aussi, l’identification rapide de la déficience auditive et des maladies de l’oreille est essentielle pour une prise en charge efficace. Elle nécessite un dépistage systématique afin de détecter la déficience auditive et les maladies de l’oreille chez ceux qui sont le plus à risque, notamment chez les nouveau-nés et les nourrissons ; les enfants d’âge scolaire et préscolaire ; les personnes exposées au bruit ou à des produits chimiques au travail ; les personnes recevant des médicaments ototoxiques ; les personnes âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le Minsanté prépare une campagne de vaccination dans le Centre et le Sud-Ouest après la détection des cas de choléra

    Le Minsanté prépare une campagne de vaccination dans le Centre et le Sud-Ouest après la détection des cas de choléra

    Deux navires de guerre camerounais participent à des exercices de sécurisation du Golfe de Guinée

    Deux navires de guerre camerounais participent à des exercices de sécurisation du Golfe de Guinée