in

Cameroun : Un directeur d’École relevé de ses fonctions pour harcèlement sexuel

EEwDat5W4Ach3u3

Monsieur Moussa Yaya Célestin, Le Directeur de l’école publique d’application de Baladi 2 dans l’arrondissement de Ngaoundéré 1er, Région de l’Adamaoua, a été relevé de ses fonctions pour des faits de harcèlement sexuel auprès de ses collègues enseignantes, a appris lebledparle.com dans un communiqué du ministre de l’Éducation de base, Laurent Serge Etoundi Ngoa, diffusé au journal de 17 heures lundi 31 mai 2021.

EEwDat5W4Ach3u3
Image d’illustration (c) Droits réservés

Le 31 mai dernier, le ministre de l’Education de Base a signé une série de décisions concernant certains établissements scolaires des Régions de l’Adamaoua, du Centre et du Littoral.

La première décision porte sur un cas d’harcèlement sexuel. Monsieur Moussa Yaya Célestin Directeur de l’école publique d’application Baladi 2 dans l’arrondissement de Ngaoundéré 1er, Région de l’Adamaoua, est relevé de ses fonctions. Le Ministre de l’Education de base, Laurent Serge Etoundi Ngoa, explique dans son texte que le dirigeant est sanctionné pour harcèlement sexuel auprès de ses collaboratrices enseignantes.

La seconde décision concerne six Directeurs d’école sanctionnés pour des faits de corruption. Le Directeur de l’école publique de Bossock à Esse dans le département de la Méfou-et-Afamba, le Directeur de l’école publique d’application Groupe 1 de Ntui dans le Mbam-et-Kim, la Directrice de l’école publique Groupe A de Mbangassina dans le Mbam-et-Kim, le Directeur de l’école publique Groupe 2 de Mbangassina département du Mbam-et-Kim, le Directeur de Government Bilingual primary school de Puma dans la Sanaga-Maritime et le chef de bureau des activités post et péri scolaires, à l’inspection d’arrondissement de l’éducation de base de Mbangassina, sont tous relevés de leurs fonctions « pour indélicatesses dans l’exercice de leurs fonctions et pratiques de corruption constatées et avérées au terme d’investigation appropriée» souligne le Ministre de l’Éducation de base, Laurent Serge Etoundi Ngoa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capturehopital cmer

[TRIBUNE] : « Le système de santé camerounais est parmi les plus faibles du monde »

L’ex procureur général près la Cour suprême, Martin Rissouk A Moulong, n’est plus