in

Cameroun : Ça brouille entre l’ACFAC et la FECAFOOT

FECAFOOT

Le 30 novembre dernier, le Comité exécutif de la Confédération africaine de Football (CAF), réuni à Accra , a décidé du retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun.


FECAFOOT
Siège Fecafoot à Yaoundé – DR

Cette sentence a été une pilule amère pour le Cameroun. Suite à cet incident, Fécafoot avait dit avoir pris acte de la décision de la CAF d’attribuer l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun. Ce glissement de date ne semble être partagé l’Association des Clubs de Football amateur du Cameroun (ACFAC). Du coup elle est résolue à contester cette décision auprès du tribunal arbitral du Sport (TAS). Une intention qui ne satisfait pas à l’instance dirigeante du football camerounais. Sous ce rapport la FECAFOOT a rendu public un communiqué pour condamner l’ACFAC.

Leblebparle.com vous propose l’entièreté de ce communiqué :

«Le 30 novembre 2018, le Comité exécutif de la Confédération africaine de Football (CAF), réuni à Accra au Ghana, dans l’une de ses résolutions, a décidé du retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Par une correspondance datée du même 30 novembre 2018 et adressée au chef de l’État S.E M. Paul BIYA, le président de la CAF, Monsieur Ahmad AHMAD, a indiqué que ce retrait n’est en réalité qu’un glissement de calendrier devant permettre au Cameroun d’organiser avec beaucoup plus de confort et de sécurité la CAN 2021.

Au terme de la 22e session du Comité de pilotage des CM 2016-2019 (Comip-CAN), tenue dans les services du Premier ministre, le 05 décembre 2018, la réponse du gouvernement camerounais s’est exprimée en trois points : 1°) Le Cameroun a pris acte de la décision du Comité exécutif de la CAF du retrait de l’organisation de la CAN 2019; 2°) Le Cameroun a accepté la proposition d’organiser la CAN 2021, proposition contenue dans la correspondance du président de la CAF, Monsieur Ahmad AHMAD, adressée au président de la République Paul BIYA, le 30 novembre 2018. 3°) Le gouvernement a appelé au calme et à la pondération et instruit que cessent toutes les attaques et démarches susceptibles de nuire à ses relations avec ses partenaires dont la CAF.

La FECAFOOT, organisme républicain et agissant dans le strict respect des institutions nationales et internationales auxquelles elle est affiliée, a salué cette position empreinte de sagesse et fidèle à la tradition diplomatique de paix et d’amitié avec tous ses partenaires bilatéraux et multilatéraux du Cameroun prônée par le président de la République.

Toute démarche contraire à cette position, prise dans l’intérêt du football camerounais en particulier et du football africain en général dont le Cameroun, à travers les Lions indomptables, est l’un des bâtisseurs de la réputation et du respect à travers le monde, porte la marque de la défiance de l’autorité suprême du pays, et est inacceptable et antipatriotique. La FECAFOOT tient à condamner et à décourager toute action contrevenante à la volonté des acteurs de bonne foi de travailler, avec la CAF et les autres partenaires extérieurs du Cameroun, au développement du football». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Militaire Gabon

Gabon : Le message de coup de force lu par des militaires à la radio nationale

courtes ketcha

Après sa nomination, Ketcha Courtès encense Paul Biya : « l’homme des promesses tenues »