in

Cameroun : Scandale à la fondation Chantal Biya, qui dérobe les cadeaux ?

Fondation Chantal BIya
Fondation Chantal BIya

Fondation Chantal BIya

Selon les enquêtes menées sur le terrain, les enfants malades de la fondation Chantal Biya pour la plupart ne bénéficieraient pas des retombés de cette fête qui tient à coeur la première dame. La cérémonie d’arbre de noël à la fondation Chantal Biya fait courir depuis belle lurette du beau monde.

C’est une occasion en or pour les nombreux partisans et même courtisans de venir manifester leur soutien et leur attachement aux idéaux de la première dame qui n’a de cesse apporter sa sollicitude aux couches les plus défavorisées. Le 23 décembre dernier, la fondation n’a pas dérogée à la tradition. Les enfants étaient aux anges. Ils n’avaient pas assez de bras pour les nombreux cadeaux offert par la première dame qui cette année s’est faite représentée par l’épouse du président du Sénat Marcie Niat.

 

Cependant, au delà de l’impression qui se dégage de cette manifestation, il y a lieu d’épiloguer sur la finalité de cet événement. Tous les enfants ayant reçus des cadeaux ce jour là étaient-ils réellement des ayant droits de cette cérémonie destinée aux enfants malades et autres orphelins du sida ? Selon des sources concordantes et persistantes, il se pourrait qu’à la veille de la cérémonie de l’arbre de noël gracieusement offert par la première dame, les enfants malades internés et leurs parents sont priés de quitter le centre et remplacés par ceux des responsables de cet hôpital et de leurs proches, afin de permettre à ces derniers de recevoir des cadeaux qui en fait ne leurs étaient pas destinés.

C’est pourquoi de l’avis des personnes proches de ce milieu hospitalier, les nombreuses familles qui auraient pu bénéficier de la magnanimité de cette dame de coeur sont chaque année désabusée et frustrée par cette pratique devenue tradition. Ainsi en dépit de la volonté de Madame Chantal Biya de voler au secours des démunis et des indigents, son action est à chaque fois dévoyée par des individus ayant perdu tout sens de l’honneur et de l’éthique professionnelle. Pourtant les auteurs de cette pratique jouissent d’un statut social qui leur permettraient de subvenir largement aux besoins de leurs enfants et de leurs offrir n’importe quel cadeau.

Bien d’autres pratiques qui n’honorent pas la première dame ont cours dans cette formation sanitaire de référence. L’arbre de noël ne serait que l’arbre qui cache la foret. Le comble de l’ignominie est que l’apparence physique de ces bambins qui sont d’un embonpoint déconcertant n’a rien à voir avec celui des enfants malades et indigents. Cette thèse est à prendre au sérieux d’autant plus que, avant même la fin de la cérémonie certains de ces enfants quittaient déjà les lieux en compagnie de leurs parents pour regagner leurs quartiers respectifs sous le regard curieux de la foule. Nous y reviendrons

© L’Epervier : Alain basile DJOMO
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Priscilla Sitienei

    Kenya : A 90 ans, elle retourne à l’école primaire l’histoire qui fait le tour du monde [video]

    Boko Haram

    Nigeria: Boko Haram attaque et tue 15 personnes