in

Cameroun : Samuel Tchidjo « l’initiative entrepreneuriale ne peut se réaliser sans méthode »

Aspects Juridiques de l’Entrepreneuriat
Aspects Juridiques de l’Entrepreneuriat

L’entrepreunariat au Cameroun s’accompagne de démarches administratives complexes. Tant et si bien que de nombreux entrepreuneurs oublient de porter une attention particulière au droit de l’entreprise tout simplement. Lebledparle.com est parti à la rencontre de Samuel Tchidjo Juriste-conseil et directeur du Cabinet Jure-Entrepreneur après la sortie de son livre « Aspects Juridiques de l’Entrepreneuriat ». L’occasion pour ce dernier de nous éclairer sur cet écosystème. 

Aspects Juridiques de l’Entrepreneuriat
Couverture du livre Aspects Juridiques de l’Entrepreneuriat de Samuel Tchdjo (c) Droits réservés

Lebledparle.com : En quelques lignes, de quoi parle votre opus M. Tchidjo ?

Samuel TCHIDJO : du volet juridique de l’entrepreneuriat. Entreprendre c’est bien peu importe le domaine, mais maitriser les règles qui encadrent l’activité entrepreneuriale c’est mieux et c’est surtout accroitre ses chances de réussite. « Aspects juridiques de l’entrepreneuriat » met donc en lumière certaines thématiques de droit précises et cruciales pour tout entrepreneur ou porteur de projets au Cameroun. 

 Quelles sont ces thématiques de droit qu’abordent votre opus ?

Elles sont assez nombreuses, huit (08) au total.

  • Les formes juridiques d’entreprises.

Le livre dévoile les différentes formes commerciales (SARL, SA, SAS, SNC, SCS…) celles civiles (SCI, SCP), les formes associatives (ONG, association) ainsi que les  autre formes majeures (coopérative, établissement…). Le lecteur y découvre les spécificités de chaque forme, ses avantages et ses inconvénients. Il est donc à même de comprendre qu’il est des cas ou le recours à une association peut s’avérer plus bénéfique et lucratif que celui à une SARL ou toute forme commerciale classique. Il maitrise dans tous es cas, la forme idéale pour son projet ou son entreprise.

  • Les formalités de création d’entreprises

Sous ce chapitre, l’opus dévoile pour toutes les formes d’entreprises à l’étude, les formalités administratives et extra administratives nécessaires à leur création. Les administrations sollicitées, les délais éventuels ainsi que les coûts. L’entrepreneur dispose ici d’un repère important dans le choix même de sa forme d’entreprise ainsi que des démarches pour y parvenir.  

  • La rédaction des statuts

De nombreuses sociétés sont créées au quotidien par des personnes mises en commun. Toutefois, celles-ci s’acquittent très souvent avec légèreté de l’obligation de rédiger des statuts qui leur incombe. Les statuts sont cruciaux pour toute société et pour tout associé, leur rédaction dépend d’un certain nombre d’éléments. Suis-je associé majoritaire ou pas (minorité de blocage) ? Suis-je associé gérant (limitation des pouvoirs) ? Suis-je présent dans cette boite à court ou long terme (cession des parts) ? Au final, la « technologie juridique » de rédaction des statuts est livrée aux entrepreneurs dans cette partie de l’étude.

  • Les charges fiscales

 Relativement aux impôts, quasi incontournable en matière entrepreneuriale, l’opus examine les régimes d’imposition (RSI, RRI, impôt libératoire) et le contentieux fiscal. Il met également à nu le fonctionnement des principaux impôts le plus souvent exigés aux contribuables (TVA, IS, IRPP, fiscalité des marchés publics, patente, licence, taxe foncière…).

  • Les procédures douanières

Quant à la douane, le lecteur y retrouvera de façon simplifiée le régime des droits et taxes de douane (nature, montant, exigibilité) ainsi que les procédures détaillées d’importation et d’exportation des marchandises au Cameroun. Il se familiarisera avec les régimes douaniers, les documents nécessaires aux opérations douanières, les modalités de fixation des coûts par la douane…

  • La propriété intellectuelle

En gros, on initie l’entrepreneur au concept de propriété intellectuelle proprement dit et lui dévoile les procédures de protection de ses œuvres dans l’espace OAPI auquel appartient le Cameroun. Quelles œuvres peut-on protéger ? Quels en sont les avantages et surtout les coûts?

  • Initiation à la comptabilité

La comptabilité est sans doute avec la rédaction des statuts les deux thématiques les plus importantes de cet opus à mon humble avis. En effet, nulle entreprise ne peut réussir sans une pratique comptable irréprochable. La comptabilité reste cependant le casse-tête majeur de nombreux entrepreneurs. Ces derniers retrouveront dans l’opus les bases de l’activité comptable, les principes qui président aux écritures comptables et les modalités de tenue des documents comptables. Le tout dans un langage simplifié et parsemé d’illustrations pratiques.

  • Gestion juridique des ressources humaines

Une entreprise génère du travail et de l’emploi et de ce fait l’opus dévoile aux entrepreneurs les règles juridiques liées au contrat de travail, au salaire et à la paie, ainsi qu’aux droits économiques des travailleurs licenciés.

Y’a-t-il pas trop de thématiques au final ?

Il appartient aux lecteurs de le dire. Le but pour nous était de mettre toutes les chances de leur coté pour la réussite de leur entreprise et de leur donner toutes les raisons de se  procurer le livre. Il fait 400 pages et autant dire que d’un bout à l’autre, on ne s’ennuie guère. Simplifié dans le langage et pleins d’illustrations, je le recommande humblement comme ouvrage de chevet.

Après ce bouquin c’est quoi la suite ?

Cette question est assez récurrente et la bienvenue cependant. En effet, il faut savoir que cet opus est l’œuvre du Cabinet que je dirige et qui accompagne les jeunes entrepreneurs, les TPE et les PME sur le plan juridique au quotidien. Le Cabinet Jure-Entrepreneur est la « suite matérialisée » de ce bouquin et de mon premier qui traite des marchés publics et cotisations sociales au Cameroun. Notre offre de services, variée, efficace et moderne couvre le conseil, la formation, la recherche, la veille, l’assistance et la représentation juridique dans divers domaines tels : la rédaction des statuts, la gestion fiscale et comptable, la gestion juridique du personnel, les marchés publics, les charges sociales, la technologie des contrats (franchise, distribution, représentation…), le contentieux administratif, la propriété intellectuelle et bien d’autres  

Quel est votre mot de fin ?

Juste rappeler aux uns et aux autres que l’initiative entrepreneuriale est certes l’une des voies de salut pour notre économie, mais elle ne peut se réaliser sans méthode. Quel que soit, votre maitrise technique de votre domaine d’entreprise, vous devrez combiner avec les contraintes juridiques pour réussir. Formez vous s’y (documentation, séminaires…) ou confiez cela à des professionnels.

Ou peut-on se procurer le bouquin et ou contacter votre Cabinet ?

Le bouquin est disponible dans les villes de Douala et Yaoundé et l’on peut l’avoir sur commande dans les autres villes et même à l’étranger via livraison. Le bouquin coûte 10.000Fcfa. Le Cabinet Jure Entrepreneur est présent à Yaoundé (Fouda) et Douala (Deido) et répond aux numéros 697041686 et 654150878 ou aux adresses stchidjo29@gmail.com et cabinetjureentrepreneur@gmail.com

Le bouquin peut être commandé directement auprès de l’auteur via les numéros 697041686 et 656054625.

Merci d’avoir répondu à nos questions

C’est moi qui vous remercie et je tiens à féliciter la rédaction de Lebledparle.com pour le travail abattu quotidiennement. Vous êtres un vrai réservoir d’informations. 

Propos receuillis par Koko Aldo T. 

Samuel TCHIDJO « Aspects Juridiques de l’Entrepreneuriat »,  400 pages 10.000Fcfa

{module Sur le même sujet}

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Written by Lebledparle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul 8 + 2 =

GIPHY App Key not set. Please check settings

Cabral Libii

Cabral Libii appelle « à la libération de tous les manifestants pacifiques et des leaders politiques arrêtés »

CAN 2021 : Didier Drogba fait la passe à Samuel Eto’o