in

Cameroun : pour Ngalle Bibehe l’assassinat du proviseur du lycée de Foumban « met en mal l’intégration nationale et le vivre ensemble »

Cameroun : pour Ngalle Bibehe l’assassinat du proviseur du lycée de Foumban « met en mal l’intégration nationale et le vivre ensemble »

Il l’a fait savoir ce lundi 25 septembre 2017, dans un communiqué pour condamner l’assassinat du proviseur du Lycée bilingue Sultan Ibrahim Njoya de Foumban.


Cameroun : pour Ngalle Bibehe l’assassinat du proviseur du lycée de Foumban « met en mal l’intégration nationale et le vivre ensemble »
Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe – DR

Le ministre des enseignements secondaires dans le communique qu’il a publié ce lundi 25 septembre 2017 pour condamner cet assassinat. «Le ministre des enseignements secondaires condamne avec la dernière énergie cet acte odieux, crapuleux et barbare qui met en mal l’intégration nationale et le vivre ensemble que le chef de l’Etat son excellence Paul Biya appelle pourtant de tous ses vœux », indique le communiqué.

Ensuite le Minesec a adressé ses condoléances en appelant au calme la communauté éducative. « Tout en adressant ses sincères condoléances à la famille du disparu, le ministre des enseignements secondaires appel au calme toute la communauté éducative et la rassure une fois de plus quant aux mesures prescrites par le gouvernement à l’effet de protéger les intervenants de la chaine éducative» a écrit le ministre Jean Ernest Ngalle Bibehe.

Pour rappel, dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 septembre, le professeur des Lycées d’enseignement général Charles Etoundi, proviseur du Lycée bilingue de Foumban, a reçu plusieurs coups de couteau de la part des inconnus qui ont débarqué à son domicile. Il n’a pas survécu à ses blessures et a rendu l’âme dans la matinée du samedi 23 septembre 2017 à l’hôpital régional de Bafoussam comme l’a rapporté Lebledparle.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun/Crise Anglophone : Le Maire Patrick Ekema ne reconnait pas avoir tué des manifestants à Buea

    Cameroun/Crise Anglophone : Le Maire Patrick Ekema ne reconnait pas avoir tué des manifestants à Buea

    Roi-Bamoun1.jpg

    Le Sultan Njoya dresse une liste de Bamoun assassinés ou poignardés dans le Noun en septembre – Communiqué