in

Cameroun : Paul Biya répond à l’Ambassadeur des USA et à Donald Trump

Biya-Trump.jpg

Le Président a félicité ce mardi 22 mai 2018 les camerounais dans l’ensemble, particulièrement les élèves, les étudiants, les partis politiques et les forces de l’ordre et de défense, qui ont œuvré pour le succès de la 46ème  édition de la fête de l’unité nationale. Dans le  communiqué de félicitation, signé par le Secrétaire général à la présidence de la République (SGPR), le Chef de l’Etat a profité également pour répondre implicitement à l’Ambassadeur des USA au Cameroun et à Donald Trump qui lui ont demandé d’abandonner le pouvoir.


Cameroun : Paul Biya répond à l'Ambassadeur des USA et à Donald Trump
Biya et Trump – DR

« Il [Président Paul Biya] salue la sagesse, la maturité et le courage dont le peuple camerounais a toujours su faire preuve, pour relever avec les dirigeants qu’il s’est librement choisis, les nombreux défis auxquels il est confronté et les exhorte à continuer dans ce sens », peut-on lire à la fin du communiqué signé par Ferdinand NGOH NGOH.

Au régard de cette citation, il apparait aisément que le Président de la république répond de manière voilé à Peter Henri Barlerin, Ambassadeur des USA à Yaoundé et à son Président Donald Trump qui ont cru de voir qu’il est temps pour le président Paul Biya (36 ans de magistrature suprême) de se reposer. A travers cette citation, Paul Biya veut clairement dit à ses interlocuteurs que le peuple camerounais choisi librement ses dirigeants y compris lui le président de la république. Et qu’au moment venu, s’il est candidat à sa propre succession, c’est ce même peuple qui librement décidera s’il doit partir ou pas.

Il convient également de rappeler que le landerneau politique est monté au créneau pour dénoncer l’ingérence des USA, dans le fonctionnement d’un pays souverain comme le Cameroun à l’instar de Garga Haman Adji, ancien ministre et candidat à la présidentielle de 2018. « On a des policiers qui tuent les Noirs aux Etats-Unis. On ne peut pas venir donner des leçons à Biya pour dire que «tu es vieux». Il vaut mieux un vieux sain d’esprit et de corps qu’un vieux qui déconne à tous les instants ! Je crois que je me suis fait comprendre.» a lancé face à la presse, Garga Haman Adji aux Américains ce 20 mai 2018 après le défilé du 20 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le Rwanda signe un contrat de sponsoring avec Arsenal

    Le Rwanda signe un contrat de sponsoring avec Arsenal

    Cameroun/Média: « LIONS CAGE », plagiat ? Le co-concepteur du programme répond à Yolande Bodiong

    Cameroun/Média: « LIONS CAGE », plagiat ? Le co-concepteur du programme répond à Yolande Bodiong