in

Cameroun/Média : Pourquoi Afrik2 radio n’émet plus !

Cameroun/Média : Pourquoi Afrik2 radio n’émet plus !

La célèbre radio fondée par le journaliste Polycarpe Essomba en septembre 2014 a cessé d’émettre depuis près d’un mois déjà sur sa fréquence 105.0.Fm à Yaoundé.


Cameroun/Média : Pourquoi Afrik2 radio n’émet plus !
Polycarpe Essomba dans les studios de Afrik2 radio à Yaoundé – DR

Le sujet alimente les chaumières depuis plusieurs semaines. Alors que des sources au sein de ce média indiquent que la radio a des factures impayées avec son principal partenaire qu’est ENEO ( Energie du Cameroun), du côté des responsables de la radio on parle d’un déménagement vers un nouveau local. En effet, depuis son lancement, la chaine occupait les locaux de l’immeuble July Voyage à Elig Essono.

« Nous sommes en plein déménagement pour le carrefour Bastos, nouveau siège de la radio. À Elig Essono, quartier se trouvant dans un ravin, nous avions beaucoup de difficultés à couvrir la ville de Yaoundé. D’où le besoin de déménagement pour Bastos qui répond aux besoins techniques de confort d’écoute. » Confie à la rédaction de lebledparle.com Armand Boyomo, le responsable de la production et de la couleur d’antenne. « Il y a beaucoup d’auditeurs qui se plaignaient de ne pas nous capter dans certains quartiers. Il fallait s’arrêter afin de remédier à ce problème. C’est préjudiciable, mais c’était nécessaire. » Poursuit-il.

Gros coup d’arrêt donc pour l’ex radio 5 étoiles de Yaoundé qui annonce reprendre ses activités dans 1 mois environ, soit après 2 mois de silence.  Et ce sera assurément avec de nouvelles couleurs. La chaîne avait déjà du changer ses orientations il y a près de deux ans, après les départs en cascade de plusieurs vedettes. Polycarpe Essomba avait frappé fort au dernier trimestre de l’année 2014, avec un casting de journalistes et d’animateurs de choix (Francis Laplage, Kelly White, Serge Tamba, Thiéry Gervais Gango, David Wanedam…) Le média souhaitait être une référence en terme d’information et du divertissement. 1 an et demi après la radio s’est donnée un autre caractère : celui d’une radio urbaine, avec l’arrivée de plusieurs jeunes journalistes et animateurs.

Tout porte croire en tout cas que la radio reviendra plus forte « Afrik2 c’est d’abord un projet éditorial avant d’être derrière nécessairement une entreprise qui doit rentrer des sous pour pouvoir vivre et faire vivre ceux qui y vont travailler. C’est un projet que nous portons vraiment à cœur et au sein du quel nous allons essayer de tout faire pour le faire prospérer parce que si nous échouons en tant que professionnel, ca sera un très mauvais signal pour l’opinion et pour les autres confrères. Si des journalistes qui ont construit toute leur carrière dans ce métier ne peuvent pas réussir un projet comme celui-ci, alors là je pense qu’il va falloir avoir peur pour notre métier. » Confiait Polycarpe Essomba en septembre 2014 à la rédaction de Lebledparle.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Chris Bobby : « A Radio Balafon je me ferai appeler monsieur le commissaire. Celui qui régule la circulation entre 10h et 12h »

    Chris Bobby : « A Radio Balafon je me ferai appeler monsieur le commissaire. Celui qui régule la circulation entre 10h et 12h »

    La Camerounaise Flore Ndembiyembé honorée par l’OMS pour son combat contre le tabac

    La Camerounaise Flore Ndembiyembé honorée par l’OMS pour son combat contre le tabac