in

Cameroun : Le pasteur Hervé Achille Dongmo, premier Bafou commémoré à Paris

pasteur Herve Achille Dongmo

Le samedi 27 mai dernier, il est 10 heures du matin au Temple de l’Eglise Protestante Unie de France lorsque des autorités administratives, diplomatiques, politiques aussi bien camerounaises que françaises arrivent au Saint Ministère Pastoral. Cet engouement fait honneur à un évènement également exceptionnel : la consécration du pasteur Hervé Achille DONGMO.

pasteur Herve Achille Dongmo

Si les cultes de consécration sont assez communs au sein de l’église chrétienne, celui du pasteur Hervé Achille se démarque dans la mesure où le jeune homme est le premier pasteur de la menoua à être commémoré au sein de l’église Protestante en France. Un évènement suffisament important pour être célébré en grandes pompes par la diaspora de cette localité de l’Ouest du Cameroun. C’est dans cet optique qu’elle n’a pas hésité à contacter Lebledparle.com pour couvrir l’évènement.

Le pasteur Achille DONGMO a accepté de nous accorder un interview de quelques minutes durant cet évènement marquant : 

https://www.youtube.com/watch?v=Ndwy4KOAnxE

 Biographie express du pasteur Dongmo Achille Hervé

Né en 1985 à l’hôpital de District de la ville estudiantine de Dschang à l’Ouest du Cameroun, Achille Dongmo est un pur fils de la Menoua. Après des études universitaires abouties, il sert à la paroisse de l’église évangelique pendant huits ans avant de s’énvoler pour la capitale de France, Paris. Il y complète alors sa formation dans une faculté de théologie de la ville lumière. 

Propos receuillis par David Kenfack et Pierre Tsobgni, Lebledparle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Pour Hugo Broos : « Ondoa reste le numéro 1, Onana sera le numéro 2 »

    Pour Hugo Broos : « Ondoa reste le numéro 1, Onana sera le numéro 2 »

    Hugo Broos : « Anatole Abang doit commencer à se mettre devant le miroir et se demander : qu’est-ce que je vais faire de ma carrière ? »

    Hugo Broos : « Anatole Abang doit commencer à se mettre devant le miroir et se demander : qu’est-ce que je vais faire de ma carrière ? »