in

Cameroun : Le ministère de l’Eau et de l’Energie fixe la date de mise en service du barrage de Memve’ele ?

Barrage

Le 31 décembre 2020, c’est la date que projette le Cameroun pour ce qui est de la mise en service du barrage de Memve’ele dans la région du Sud.

Barrage
barrage de Memve’ele (c)  Droits réservés

Origine du projet

Les travaux d’aménagement hydroélectrique du barrage de Memve’ele remontent en 2012. L’infrastructure fait partie des « grandes réalisations » annoncées par le président Paul Biya après son investiture en 2011. Au même titre que le barrage de Mekin, le port en eaux profondes de Kribi, Memve’ele, entend répondre aux préoccupations des coupures intempestives d’énergie électrique dans les zones urbaines et rurales.

Projection de mise en service

Lancé depuis 7 ans, le barrage de Memve’ele sera, selon les autorités compétences en la matière, disponible dans un an.

« Une évaluation des travaux des ouvrages d’évacuation d’énergie (OEE) et des essais de montée en puissance au niveau de la centrale hydroélectrique sont en cours par la Sonatrel afin d’augmenter la puissance à 75 Mw. La mise en service définitive est prévue pour le 31 décembre 2020 », confie le ministère de l’Eau et de l’Energie à nos confrères d’Investir au Cameroun.

Les capacités du barrage de Memve’ele

Le barrage est assis sur une capacité de 211 mégawatts(Mw) sur le fleuve Ntem, région du Sud. Dans la même veine, le Minee, relève qu’en ce qui concerne la ligne de transport Nyabizan-Yaoundé, « le taux d’exécution des travaux est de 60% ».

Par ailleurs, la « mise sous tension le 14 avril 2019, la centrale produit déjà 65 MW par jour, évacués par une ligne provisoire de 90 kV. Cette mise en production partielle a permis l’arrêt des centrales thermiques d’Ahala, Oyomabang, Mbalmayo et Ebolowa, générant des économies dans la facture des combustibles à hauteur de 350 millions de Fcfa par semaine », révèlent nos confrères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cameroun

Joshua Osih : « Nous ne sommes pas dans la logique insurrectionnelle ou de boycott »

icones 2

Cameroun : Rumeur d’un gros cambriolage à la CRTV