in

Cameroun : Le gouvernement redoute une propagation de la fièvre jaune

fievre

Depuis 2015, l’épidémie a causé la mort de près d’une dizaine de personnes.

fievre
 Dr Shalom Tchokfe Ndoula (c) Droits réservés

Selon les statistiques actuelles, l’épidémie de la fièvre jaune survenue au Cameroun a fait 76 cas entre 2015 et 2020 avec au compteur, 08 décès.

C’est pour se prémunir de la propagation du virus amaril qui touche 7 régions du triangle national que le Programme élargi de vaccination (PEV) et la direction de la lutte contre les maladies, les épidémies et les pandémies du ministère de la Santé publique ont tenu une réunion de crise sur la fièvre jaune le 4 novembre 2021.

S’exprimant au cours de la rencontre, le secrétaire permanent du PEV. Dr Shalom Tchokfe Ndoula a craint la propagation de cette épidémie : « La transmission active de la fièvre jaune est effective dans notre pays. Si rien n’est fait, le virus amaril va davantage se propager ».

Et si cette situation indésirable survenait, a-t-il poursuivi : « notre pays risque d’être qualifié de dangereux vis-à-vis des autres. Des voyages à destination du Cameroun pourraient être déconseillés et des restrictions sanitaires imposées aux voyageurs qui partent d’ici », a prévenu Dr Shalom Tchokfe Ndoula.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Diony

    Fêtes de fin d’année : Joseph Dion Ngute prescrit la disponibilité et la stabilité des prix des denrées de grande consommation

    docteri

    Un Camerounais élu président du Forum des jeunes neurochirurgiens de la Fédération mondiale des sociétés de neurochirurgie