in

Cameroun : Le camp de Minawao se vide de 133 réfugiés

Cameroun : Le camp de Minawao se vide de 133 réfugiés

Selon le journal L’œil du Sahel en kiosque ce 26 aout 2019, 133 réfugiés nigérian s ont retrouvé leur pays

Cameroun : Le camp de Minawao se vide de 133 réfugiés
Camp de Minawao (c) Droits réservés

Nos confrères confirment que le camp de Minawao dans la région de l’Extrême-Nord s’est vidé de 133 réfugiés qui ont regagné leur pays d’origine, le Nigéria le mercredi 22 août 2019.

Au moment où les désormais ex refugiés s’apprêtent à embarquer le Nigérian Air Force 917, c’est un sentiment de mélancolie qui les habite quand ils se rappellent l’encadrement chaleureux que leur ont réservé les autorités camerounaises pendant cinq ans.

A en croire le journal, Hajiya Sadiya Umar Farouq, ministre nigériane des affaires humanitaires, de la gestion des catastrophes et du développement social n’a pas manqué d’exprimer sa profonde gratitude envers le gouvernement camerounais qui a assuré une prise en charge humanitaire à ses compatriotes.

Pour sa part, Midjiyawa Bakari, gouverneur de l’Extrême-Nord précise que les pourparlers sont en cours entre les deux pays au sujet du rapatriement d’autres refugiés volontaires.

« C’est un lancement symbolique. D’autres départs vont suivre progressivement. Ils appartiennent à différents Etats. Pour le moment, ce sont les gouverneurs qui sont prêts, c’est-dires ceux qui ont pris toutes les dispositions pour l’accueil de l’insertion socio-économique et professionnelle de leurs compatriotes qui s’annoncent », s’exprime le numéro1 de l’Extrême-Nord dans les colonnes de L’œil du Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Les victimes de Boko Haram reçoivent des hommages à Maroua

    Cameroun : Les victimes de Boko Haram reçoivent des hommages à Maroua

    Rentrée scolaire : 45 000 élèves en classes d’examen sans actes de naissance à l’Extrême-Nord

    Rentrée scolaire : 45 000 élèves en classes d’examen sans actes de naissance à l’Extrême-Nord