in

Cameroun : La revue de presse du vendredi 18 février 2022

Cameroun : La revue de presse du vendredi 18 février 2022

Très chers abonnés, heureux de vous retrouvez encore ici ce matin. Bonjour et bienvenus à votre revue quotidienne de la presse.

Cameroun : La revue de presse du vendredi 18 février 2022
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Dans les kiosques ce matins, retrouvons le quotidien Le Jour qui parle du maintien ou non d’Antoni Conceiçao à la tête de la sélection nationale. Qui peut limoger Conceiçao ? A cette question, notre confrère évoque une série de texte régissant la Fédération camerounaise de Football qui renseignent que la décision finale revient au président de l’instance et non au ministre en charge des Sports.

Dans le même chapitre Eto’o – Conceiçao, le journal L’Indépendant indique que l’entraineur sélectionneur du Cameroun sera définitivement fixé sur son avenir au plus tard samedi. « Le président de la Fecafoot à reçu mercredi, un mandat de son comité exécutif pour décider sous 72 heures de son maintien ou non », peut-on lire dans le journal de Max Mpandjo.

Toujours dans le football, le trihebdomadaire Essingan de Marie-Robert Eloundou indique à son pied de Une que c’est l’heure « de la chasse aux sorcières » à la Fecafoot. Selon ce qu’écrit notre confrère, Samuel Eto’o a engagé des « poursuites judiciaires contre l’ancien DG, Parfait Siki, réputé proche de l’ancien président, Seidou Mbombo Njoya et a obtenu la tête de l’insoumis, Guibaï Gatama, membre du comité exécutif ». Les détails son à retrouver à la page 5 du journal.

  Parlons de l’économie et des finances avec le quotidien l’Économie de Thierry Ekouti. Dans sa livraison du jour, le journal fait savoir que la Banque mondiale a financé à plus de 310 milliards, les travaux de construction du corridor Ndjamena – Douala. Les fonds devront en clair, servir à la modernisation des infrastructures ferroviaires et routières entre les deux pays.

Relativement à la résurgence des coups d’État en Afrique de l’Ouest, Tribune d’Afrique de Faustin Njikam se demande s’il s’agit des dérives démocratiques ou de l’éveil nationaliste. Son analyse est à lire dans les kiosques ce vendredi.

La Voix des Jeunes paru ce matin, dénonce le silence « coupable » du ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji à la suite des meurtres enregistrés dans certaines chefferies au Cameroun. Dans son numéro 90 que vous aurez en kiosque ce matin, l’hebdomadaire écrit : « Les prisons coutumières spécialisées dans la torture deshumanisante des enfants continu d’exercer en toute impunité, laissant croire qu’il existe des républiques dans la République », formule notre confrère, prenant pour exemple, l’homicide d’un enfant de 16 ans dans le lamidat de Garoua.  

Sortons de cet exercice ce matin, avec cette annonce qui fait la grande Une du quotidien Échos Santé. L’on apprend avec notre confrère que le Directeur de l’hôpital de Sangmelima lance une campagne de chirurgie laparoscopique. En collaboration avec ses partenaires de Belgique, et la Faculté de médecine et des sciences pharmaceutique de l’université de Douala, cette formation sanitaire dirigée par le Dr Noah Noah Dominique cette la campagne sus-évoquée à moindre coût du 21 au 25 février 2022.

Chers abonnés, c’est ici que s’achève notre revue de presse ce matin. Merci de toujours nous faire confiance. À lundi !      

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Fecafoot : Samuel Eto’o nomme l’artiste camerounaise Dinaly

    Fecafoot : Samuel Eto’o nomme l’artiste camerounaise Dinaly

    Le maire de Yaoundé 5 commande 2000 pagnes du 8 mars à 8500 FCFA l’unité  

    Le maire de Yaoundé 5 commande 2000 pagnes du 8 mars à 8500 FCFA l’unité