in

Cameroun : La nomination d’anglophones au gouvernement peut-elle amorcer un pas vers la résolution de la crise anglophone ?

Cameroun : La nomination d'anglophones au gouvernement peut-elle amorcer un pas vers la résolution de la crise anglophone ?

Ce vendredi 02 mars 2018, le Président de la république a signé d’importants décrets portant réaménagement ministériel  et création de nouveaux départements ministériels. L’une des curiosités de ce réajustement ministériel est la nomination d’anglophones à certains postes clés.

 

Cameroun : La nomination d'anglophones au gouvernement peut-elle amorcer un pas vers la résolution de la crise anglophone ?
Nalova Lyonga Egbe et Paul Atanga Nji – DR

Lorsque la Crise dite anglophone a changé de phase, plusieurs analystes ont souligné le fait que les anglophones tant bien que, même présent dans le gouvernement, n’occupaient pas des portefeuilles ministériels de souveraineté. C’est le cas du doyen d’âge au Sénat le Chief  Victor Muketé, dans sa récente sortie médiatique chez Jeune Afrique qui a souligné le fait qu’il y avait seulement 10 Ministres anglophones sur 60 ministres et assimilés au Cameroun.

Depuis ce vendredi, Paul Biya a nommé Paul Atanga Nji comme Ministre de l’administration territoriale et Nalova Lyonga Pauline Egbe comme Ministre des enseignements secondaires. C’est inédit et une grande première au Cameroun, un ministère des enseignements secondaires dirigé par un ressortissant anglophone. A côté de la nomination des anglophones ci-avant, le Chef de l’Etat a nommé Paul Elung Ché comme Secrétaire général adjoint de la présidence en remplacement de Peter Agbor Tabi, décédé et dont le poste était resté vacant. Pau Biya a également conservé Philémon Yang comme Premier Ministre chef du gouvernement et 5e personnalité de la République.

L’une des causes également de la crise anglophone soulignée par les analyses a été la décentralisation qui n’est pas encore suffisamment implanté au pays. Avec le nouveau réaménagement ministériel l’on est passé de 37 ministères à 38 ministères avec la création du ministère de la Décentralisation et du développement local. C’est assurément une réponse à l’appel de l’instauration d’une réelle décentralisation au Cameroun. D’ailleurs le Chef de l’Etat l’avait annoncé lors de son discours de fin d’année 2017.

Avec ses importantes nominations, ainsi que l’avènement d’un ministère en charge des questions s de décentralisation, est-ce que l’on peut dire que l’on s’achemine vers la sortie de la crise ? étant entendu que d’autres réponses ont été apportées à certains autres problèmes notamment les revendications corporatistes (Recrutement spécial de 1000 enseignants anglophones, la création d’une section de la Common law à l’Enam) et la création de la commission nationale pour le Bilinguisme et le multiculturalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : pour la 26ème fois Cavaye Yeguié Djibril est élu Président de l’Assemblée nationale

    Cameroun : pour la 26ème fois Cavaye Yeguié Djibril est élu Président de l’Assemblée nationale

    Sam Sévérin Ango : « Mon enfant… mon choix aurait été de rester à Equinoxe Tv si le top management avait su faire preuve d'un peu plus d'humanisme»

    Sam Sévérin Ango : « Mon enfant… mon choix aurait été de rester à Equinoxe Tv si le top management avait su faire preuve d’un peu plus d’humanisme»