in

Cameroun : Joseph Antoine Bell déplore les critiques autour des logements sociaux octroyés aux héros du Mondial 90

Jojo Cam.jpg

Joseph Antoine Bell estime que la prime exceptionnelle du président Paul Biya aux anciens Lions du Mondial italien doit être débarrassée de tout commentaire subjectif.

Jojo Cam.jpgCertains experts à qui il ne manque jamais de mots ne tarissent pas d’arguments pour remettre en cause la promesse tenue du président Paul Biya, celle d’octroyer 22 logements sociaux aux 22 Lions indomptables du fooball camerounais qui ont fait flotter haut le drapeau de leur pays au Mondial 90 en Italie en atteignant les quarts de finale de la compétition.

Or pour l’ancien gardien de buts des Lions, « Le geste dans l’absolu est magnifique dans la mesure où c’est une prime exceptionnelle qui n’était prévue nulle part. Et donc, tout ce qui est exceptionnellement positif doit être exceptionnellement reçu. Cela fait énormément plaisir », fait-il savoir dans les colonnes de Cameroon Tribune, parution du 10 août 2020.

De point de vue, Jojo précise l’objectif du Collectif des anciens Lions indomptables du football(Calif) : « C’est dommage que l’esprit du geste du chef de l’Etat soit quelque peu embrumé par les comportements et les limites intellectuelles des interprétations des uns et des autres. En créant le Collectif des anciens Lions indomptables de football, nous n’avions pas l’objectif d’une quelconque revendication. Il y avait le plaisir de se retrouver et de poser les bases du fonctionnement de notre association. L’opportunité du 30e anniversaire de notre parcours en 1990 est arrivée, nous avons rédigé un courrier au chef de l’Etat. J’ai été enchanté par sa jolie réponse avec de jolies formules. Le courrier du président de la République est magnifique. Il a notamment utilisé l’expression ‘’reconnaissance éternelle’’ », peut-on lire dans les colonnes du journal de Marie Claire Nnana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Anecdote cam

    Cameroun : Elevée au rang de magistrat hors hiérarchie de 2ème grade, l’épouse d’Amougou Belinga ouvre son  CV

    Elimbi Lobe 1

    Elimbi Lobè : « La constitution a eu raison de dire que le président du conseil régional doit être un autochtone de la région »