in

Cameroun : Jean de Dieu Momo accuse le MRC d’être à l’origine de l’incendie à la SONARA

Cameroun : Jean de Dieu Momo accuse le MRC d’être à l’origine de l’incendie à la SONARA

Après l’incendie qui s’est produit vendredi au sein de la Société nationale de raffinage (SONARA) à Limbé dans le Sud-ouest, le ministre délégué à la Justice du Cameroun, Jean de Dieu Momo croit savoir que cela a un  rapport avec les manifestations pacifiques organisées à travers le pays samedi, par le parti de Maurice Kamto.

                    Cameroun : Jean de Dieu Momo accuse le MRC d’être à l’origine de l’incendie à la SONARA
Jean de Dieu Momo – (c) DR

Dans un « communiqué de presse » qu’il a publié dimanche soir au nom de son parti politique le PADDEC, l’ancien opposant au régime de Paul Biya condamne vivement « des marches subversives » du Mouvement pour la renaissance du Cameroun.

Selon Jean de Dieu Momo, le « sinistre épisode » de vendredi à Limbé, « se produit étrangement à quelques heures seulement avant les marches dites blanches organisées par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) » qui est prêt «à tout pour renverser les institutions de la République ». Pour ce faire, selon le ministre Momo cette formation politique aurait « l’intention d’appliquer la stratégie de la terre brûlée, de « forcer » les jeunes non avertis à le suivre dans sa démence jusqu’au-boutiste dans la rue ».

Jean de Dieu Momo, dit ne pas douter des accointances entre ce parti de l’opposition, les combattants séparatistes qui sévissent dans les régions anglophones, où se trouve la SONARA, incendiée. «Pour le Paddec, il y a de moins en moins lieu de douter de ce que le MRC, en accointance avec les entrepreneurs du chao de l’ « Etat » virtuel ambazonien, « Etat » mort avant d’être né, jouirait du soutien de ses partenaires étrangers, aux rangs desquels des puissances étrangères (qui jettent sur les richesses du Cameroun, un regard de convoitise), pour perpétrer ce type d’ignominieuse bassesse » écrit-il.   

En effet, vendredi 31 mai – veille des marches blanches de samedi, à l’appel de Maurice Kamto et ses alliés en prison – autour de 21 h 45 min, une explosion s’est produite « dans la zone de fractionnement des essences de la Société Nationale de Raffinage (SONARA) à Limbé ». A cause de cette explosion, une unité de production partie en fumée. Le gouvernement a parlé samedi d’un problème technique, qui à l’occasion de cet accident.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Mathias Éric Owona Nguini : « Pas de développement pour l’Afrique sans l’unification panafricaine »

    Mathias Éric Owona Nguini : « Pas de développement pour l’Afrique sans l’unification panafricaine »

    Politique : Jean de Dieu Momo demande la dissolution de l’« entreprise criminelle » MRC

    Politique : Jean de Dieu Momo demande la dissolution de l’« entreprise criminelle » MRC