in

Cameroun : Il y a un an, Boris Kevin Njomi Tchakounté succombait aux coups de poignards de son élève à Nkolbisson

Muerte

Boris Kevin Njomi Tchakounté,enseignant de mathématiques avait été mortellement atteint par l’un de ses élèves de la 4ème espagnol 2 au lycée de Nkol Bisson à Yaoundé.

Muerte
 L’enseignant assassiné et son bourreau (c) Droits réservés

Mardi le 14 janvier 2020. C’est une date dont se rappellera toujours la communauté éducative et en particulier les parents du jeune enseignant de 26 ans, Boris Njomi Tchakounté.

Tel un soldat en guerre, le seigneur de la craie trouvait la mort dans une salle de salle alors qu’il accomplissait son devoir, celui de transmettre le savoir aux élèves.

En effet, à l’issue d’une brève discussion avec son élève Brice Bissé Ngosso, âgé de 15 ans, ce dernier l’avait poignardé à trois reprises à l’aide d’un couteau.

Conduit de toute urgence à l’hôpital, c’est à l’entrée du CHU de Yaoundé que l’éducateur avait lancé son dernier soupir.

Le bourreau du prof quant à lui, avait été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui depuis le 21 janvier 2020. Le 30 janvier 2020, avaient débuté les obsèques de l’enseignant de maths sous fond de vives revendications de ses collègues qui avaient été recadrés par les forces de sécurité.  

Dans son adresse à la Nation le 10 février, le chef de l’Etat n’était pas passé outre le malheureux évènement : « Cet acte, à peine croyable, en dit long sur les dérives de nos sociétés modernes », regrettait Paul Biya.

Pour pallier les scènes de cet acabit, le président de la République en appelait à la prise conscience de tous : « J’en appelle aux parents, aux hommes de religion et aux enseignants pour que, grâce à l’éducation qu’ils dispensent, de tels faits ne puissent se reproduire. Je vous demande également de réfléchir à ce qui s’est passé, d’en mesurer la gravité et de prendre l’engagement de ne jamais commettre de tels actes », instruisait-il.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Drame de Mautu : Le Canada demande une enquête impartiale

sommet ua kigali zlec

Opérationnalisation réussie de la ZLECAF : Approfondir l’intégration des marchés régionaux