in

Cameroun : Ernest Obama fustige la Brigade anti-sardinards

Cameroun : Ernest Obama fustige la Brigade anti-sardinards

 Invité dans le cadre de l’émission Tour d’Horizon diffusée sur Vision 4 ce mardi 30 juillet 2019, Ernest Obama n’a pas été tendre envers la Brigade Anti-sardinars(B.AS).

Cameroun : Ernest Obama fustige la Brigade anti-sardinards
Ernest Obama (c) Droits réservés

Le journaliste Ernest Obama fait une démonstration sur les moyens d’action du groupe qui se fait désormais appeler Brigade anti-sardinars. De jour comme de nuit ils multiplient les démarches et stratégies pour avoir les moyens de leurs de leur politique.

En en croire ce dernier, le groupe constitué d’adversaires du régime Biya s’alimente d’escroquerie à outrance aux gouvernements qui se laissent prendre à leur jeu.

« On a escroqué 100 mille euros au gouvernement turc, toujours la B.A.S prétextant que c’est le président Biya qui a demandé l’argent. On a voulu escroquer l’Ethiopie, ils ont appelé le Premier ministre éthiopien pour prendre de l’argent là-bas. Ils ont essayé avec la Guinée équatoriale ça n’a pas marché. Ils essayé avec le Gabon ça n’a pas marché, ils ont essayé même avec les Philippines. Mais l’argent qui a été versé par le gouvernement turc, on a pu retracer le compte et on sait à qui le compte », dévoile le directeur général de la télévision de Jean Pierre Amou Belinga.

Cette analyse n’est pas fortuite, elle qui vise à relever les manquements de ceux qui aspirent pourtant au palais d’Etoudi. De quoi se poser la question de savoir qu’adviendrait-il s’ils la B.A.S accédait au pouvoir.

« Vous voyez donc que les gens qui veulent diriger le Cameroun dans quelle entreprise ils le font en ternissant l’image du Cameroun dans le monde entier. Donc ils ne se contentent pas de faire les marches, ils vont également dans les démarches pour avoir de l’argent pour avoir de l’argent », conclut le présentateur de l’émission Club d’Elites sur ce point.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Enquête : Le commandant en chef de la BAS convoqué à la Police judiciaire de Paris

    Enquête : Le commandant en chef de la BAS convoqué à la Police judiciaire de Paris

    Opinion : « Paul Biya reste et demeure le meilleur artiste » de la politique

    Opinion : « Paul Biya reste et demeure le meilleur artiste » de la politique