in

Cameroun : Cabral Libii répond à ses congénères détracteurs

Cameroun : Cabral Libii répond à ses congénères détracteurs

Durant tout le processus électoral dans le cadre de la présidentielle 2018, Cabral est l’un des candidats qui a essuyé toute sorte de critique au point même d’être taxé comme pion du régime actuel. Il se réjouit d’avoir faire ce que ces égaux qui l’ont insulté sont incapables de faire et leur lance un défi politique pour les échéances électorales de 2019.


Cameroun : Cabral Libii répond à ses congénères détracteurs
Cabral Libii – DR

« Les résultats frauduleux proclamés de l’élection présidentielle ne doivent pas faire obstacle à l’impérative remise en question de chacun.

J’espère que ceux qui ont consacré toute leur énergie et leur “intelligence” pendant des mois à me calomnier, à m’insulter, à inventer des horreurs à mon sujet, réalisent eux aussi à quel point ils ont été bons à rien, nuisibles, gangreneux, y compris à l’égard des partis politiques et candidats qu’ils renient déjà (la queue entre les jambes) et dont ils se désolidarisent, toute honte bue, des “performances”.

2019 leur donne l’occasion d’étaler enfin “leur talent politique”, puisqu’ils ont épuisé toutes leurs “munitions” sur moi… A moins qu’ils attendent “patiemment” 2025…

NB: ils sont pour l’essentiel, dès congénères… »

Cabral Libii

Dans sa tribune écrite au lendemain de sa rencontre avec Cabral Libii, Claude Wilfried Ekanga Ekanga reconnait le travail abattu par Cabral du parti UNIVERS et Maurice Kamto du MRC. « Au Cameroun, les deux nouvelles forces politiques ( MRC et UNIVERS ) sont comme deux jumeaux à la ressemblance inouïe, qui partagent au-delà des mêmes qualités, aussi les mêmes défauts. D’une part parce qu’elles possèdent en leur sein, de grandes intelligences qui, au cours de cette campagne, ont fait manger la poussière au parti le plus médiocre d’Afrique Centrale ( le RDPC ) en étalant son insipidité, qu’ils ont redonné à la jeunesse, la culture de l’importance, en un mot, le « goût » du débat politique, et qu’ils ont fait naître une lueur d’espoir en l’avenir, après 36 ans de délestage cérébral sous Paul Biya », a-t-il écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Santé : De nouveaux cas de choléra suspectés dans le Nord

    Santé : De nouveaux cas de choléra suspectés dans le Nord

    César Tchoffo : « Le professeur Maurice Kamto doit démissionner du MRC »

    César Tchoffo : « Le professeur Maurice Kamto doit démissionner du MRC »