in

Cameroun : Après la condamnation d’Ayuk Tabé, un camerounais envisage les scénarios possibles du sort de Kamto

Cameroun : Après la condamnation d’Ayuk Tabé, un camerounais envisage les scénarios possibles du sort de Kamto

Le président de la république imaginaire d’Ambazonie, Sisuku Ayuk Tabé et neuf de ses co-accusés ont été condamné à vie, avec une amende de 256 milliards. Dans une publication sur son mur Facebook ce dimanche 25 août 2019, Christian Alain Djoko, analyste politique, philosophe et juriste décrypte les scénarios possibles du sort qui va réservé au leader du MRC, Maurice Kamto et ses alliés. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité de cette chronique politique.


Cameroun : Après la condamnation d’Ayuk Tabé, un camerounais envisage les scénarios possibles du sort de Kamto
Maurice Kamto – capture photo

*Crise politique au Cameroun*

Quelle est la prochaine étape après la condamnation des leaders séparatistes ambazoniens? Quels scénarios pour les mois à venir ?

Commençons par les moins probables.

  1. 1. L’ouverture prochaine du procès de Maurice Kamto, de ses alliés et de l’ensemble des militants politiques arrêtés dans le cadre des manifestations contre le hold up électoral. Une ouverture qui sera immédiatement suivi d’une libération avant les fêtes.

En dépit d’une arrestation et d’une détention arbitraires, le régime pourra alors se vanter d’avoir respecter la séparation des pouvoirs c’est-à-dire l’indépendance de la justice. Une telle hypothèse est cependant peu probable. Car en plus de faire perdre la face à un régime arrogant, elle aurait l’avantage de remettre rapidement en selle l’une des deux principales (avec les ambazoniens) forces politiques du moment.

  1. 2. Condamner rapidement Kamto et Cie et les gracier en décembre 2019 ou janvier 2020, tel est le second scénario. Certains modérés de ce régime pourront alors vanter la magnanimité supposée de Paul Biya et sa volonté de pardonner, d’apaiser le climat socio-politique et tutti quanti. Mais c’est sans compter sur l’arrogance et la rancune tenace qui caractérisent le noyau dur de ce régime. Pour le collège des tyranneaux va-t-en guerre, des profiteurs chamarrés et des successeurs putatifs, Maurice Kamto et ses alliés resteront à jamais une menace. Il est donc invraisemblable qu’ils consentent sans pression à les libérer rapidement.
  2. 3. Condamner Kamto et Cie afin d’empêcher le MRC et ses alliés de concourir aux prochaines élections législatives et locales. Voyez-vous ce régime laissez Maurice Kamto tenir un grand rassemblement ou meeting public sous peu ? L’engouement populaire et l’étoffe de héros qu’il arbore chaque jour un peu plus sera à l’évidence très dévastatrice pour un régime qui se targue d’avoir obtenu 71% des suffrages exprimés.

Bref, ce troisième scénario, le plus probable, répondra alors à un triple objectif. Il s’agira pour ce régime de :

  1. A. Remporter sans grande difficultés le simulacre d’élections annoncées pour 2020 ;
  2. B. Décourager (à travers le maintien en détention de Kamto et cie) toute contestation politique ;
  3. C. Poser les jalons d’une succession interne (au RDPC) à Biya.

À l’évidence, briser les reins à une des oligarchies les plus forcenées, la plus sanguinaires, les plus barbares du monde est loin d’être évident. N’attendez pas non plus que ce régime se suicide. Il est dans sa logique de se défendre avec acharnement et arrogance. Il sait pertinemment qu’il joue actuellement sa survie après avoir échoué à tous les niveaux (corruption, népotisme, chômage, insécurité, coupures d’eau/électricité, tricherie électorale, etc.)

Mais le temps est du côté du peuple et jamais un peuple debout ne sera vaincu. Cela dit, seuls les efforts conjugués et la pression populaire le pousseront à la sortie. Entre temps, il se nourrit de notre servitude volontaire.

Christian Djoko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : Trafic des immatriculations foncières dans le Littoral

    Cameroun : Trafic des immatriculations foncières dans le Littoral

    Chronique : au Cameroun, « les chefferies sont devenues au fil du temps les complices d’un régime malfaisant »

    Chronique : au Cameroun, « les chefferies sont devenues au fil du temps les complices d’un régime malfaisant »