in

Cameroun : A la suite de l’appel à la transition, Jean De Dieu Momo réaffirme son soutien indéfectible à Paul Biya

Momo Biya

Jean De Dieu Momo a réagi à la question de l’alternance remise au gout du jour par l’artiste musicienne Charlotte Dipanda le 22 mai dernier sur le plateau du programme Vous+Nous sur la chaine de télévision Voice Of America (VOA).

Momo Biya
Jean De Dieu Momo saluant Paul Biya lors de la cérémonie des vœux (c) Droits réservés

Après avoir étalé son parcours politique et professionnel à ses followers, le président du Parti des Patriotes démocrates pour le développement du Cameroun(Paddec) s’est livré à un exercice convivial, amical avec eux samedi dernier.

Un exercice qui selon lui, part de son « expérience de radicalisme et de dénonciation qui des maux qui minent l’Afrique, à la dénonciation du gouvernement », a-t-il rappelé.

A en croire le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, l’actualité sur l’alternance est une problématique à prendre au sérieux : « Il faudrait évacuer ceux qui pensent qu’il s’agit d’opportunisme…Il s’agit d’une affaire très sérieuse », a souligné l’avocat international.

 L’homme politique fait allusion à son expérience personnelle pour démontrer qu’à un moment donné, l’on peut être manipulé contre son propre pays à cause du manque d’un certain nombre de valeurs : « Je me suis aperçu que lorsqu’on est pas éclairé, lorsqu’on a n’a pas la bonne formation, la bonne information, formation concernant son pays, on peut être utilisé comme une rame contre son pays », a-t-il reconnu.

Fort de ce constat, Fo’o Dzakeutonpoug réaffirme son soutien indéfectible au président Paul Biya tel qu’il s’est engagé à la veille de la présidentielle du 7 octobre 2018.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de son direct Facebook retransmis par Universal News Tv.

https://www.youtube.com/watch?v=-7FJfYMo-hE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Essom

    Dieudonné Essomba : « Il n’y aura jamais d’autres révolutions au Cameroun que celles de partager l’argent du budget »

    Capture reparttion

    Répartition du budget : Comment l’Etat entretient les inégalités entre les communes