in

Cameroun : 7,5 kilos d’héroïne saisis à l’aéroport de Douala

Cameroun : 7,5 kilos d’héroïne saisis à l’aéroport de Douala
Heroine

Cameroun : 7,5 kilos d’héroïne saisis à l’aéroport de Douala

Le nommé Kouamen Alain, en provenance de Mwanza en Tanzanie a été interpellé mercredi avec la cargaison par les éléments de la Douane.

C’est plutôt une grosse prise qu’ont effectué les éléments de la subdivision commerciale des Douanes de l’aéroport international de Douala, sous la conduite du commandant Joseph Ndjessa Onana. 7,5 kilos d’héroïne pure, évaluée à plus de 225 millions de Fcfa par les experts, ont été retrouvés dans les bagages d’un passager de la compagnie Kenya Airways, en provenance de Mwanza en Tanzanie pour Douala, via Nairobi.
 
Tout commence vers 11h30 ce mercredi 27 novembre, quand le nommé Kouamen Alain, 28 ans, est repéré par les éléments de la Douane, grâce aux techniques apprises lors de plusieurs sessions de formations. Son comportement intrigue. Il est impatient, pressé, nerveux, veut vite sortir. Le suspect, au moment de passer la douane, va subir la fouille de routine de ses bagages, par des agents, puisqu’il n’aurait rien à déclarer, selon lui.

« Durant la vérification de sa valise, on a découvert dans celle-ci, un sac à dos vide mais qui, curieusement, pesait. Après l’avoir bien palpé, nous avons découvert un double-fond dans ce sac à dos, où était enfoui un paquet d’héroïne. La valise, qui contenant de vieux habits a elle aussi été passée au peigne fin. Et, toujours dans un double fond bien recousu, on a retrouvé une autre partie de la drogue », explique Joseph Ndjessa Onana.
 
Une fois les tests effectués au moyen d’un kit, il s’avérera qu’il s’agit bien d’héroïne pure. Une drogue dure de 7,55 kilos précisément. Selon les responsables de la Douane, dans son audition, le suspect a étalé plusieurs versions. « Il a d’abord commencé à nier en disant qu’il ne savait pas ce qu’il y avait dans le sac. Ensuite, il a dit qu’il était allé acheter des huiles végétales, puis des chaussures, puis faire du tourisme en Tanzanie… », ajoutent les gabelous.
 
C’est finalement à police judiciaire, après que la Douane eut transféré le corps du délit et le suspect au procureur du Tgi du Wouri, que le mis en cause consent à passer aux aveux. Il révélera que, vendeur ambulant de chaussures à Douala, il aurait été approché par un ressortissant nigérian au camp Yabassi.

Ce dernier, après lui avoir fait établir un passeport et acheté son billet d’avion, lui aurait confié la mission de faire passer la drogue qu’il prendrait à son contact en Tanzanie. En lui promettant la somme de 300 000 Fcfa comme « salaire », une fois la transaction effectuée. Au moment où nous mettions sous presse, le suspect était toujours à la PJ, en attendant d’être déféré. Selon les autorités judiciaires, il risque entre 10 et 20 ans de prison.

© Cameroon Tribune : Alain TCHAKOUNTE{module Fin article Koko Aldo|division}{module Pour_articles_societe|division}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Classement FIFA – Afrique : Côte d’Ivoire et Ghana rois d’Afrique loin devant le Cameroun

    Cameroun: Ils sont 100 détenus étrangers à la prison centrale de Douala

    Cameroun: Ils sont 100 détenus étrangers à la prison centrale de Douala