in

Cabral Libii se propose comme médiateur de la crise anglophone : « afin de discuter avec nos compatriotes anglophones »

Cabral Libii se propose comme médiateur de la crise anglophone : « afin de discuter avec nos compatriotes anglophones »
Cabral Libii (c) Droit réservé

L’initiateur du mouvement citoyen «11 millions d’inscrits sur les listes électorales» pense que les autorités de Yaoundé n’ont plus la légitimité nécessaire pour trouver une solution à cette crise, d’où la nécessité de prendre les choses en main.


Cabral Libii se propose comme médiateur de la crise anglophone : « afin de discuter avec nos compatriotes anglophones »
Cabral Libii – DR

 Et comme tel, Cabral Libii se propose comme chef de file d’une délégation de leaders d’opinion francophones qui doit se rendre dans les zones en crise avec pour objectif d’échanger avec les leaders des revendications. «Je lance un nouvel appel. Je me propose en ma qualité de citoyen francophone, soucieux de voir la crise anglophone solutionnée au plus vite, à me rendre en zone anglophone, dans une délégation de leaders d’opinions, de leaders de la société civile et de leaders politiques francophones, afin de discuter avec nos compatriotes anglophones», a-t-il dit dans une publication ce dimanche 24 septembre sur sa page facebook officielle.

Face aux tensions observées dans les villes du Sud-Ouest et du Nord-Ouest le vendredi 22 septembre dernier, celui qui est désormais le Porte-parole du mouvement 11 millions de citoyen affirme qu’il est temps d’agir. «Vers qui faut-il aller? A qui faut-il s’adresser? Les événements de ces derniers jours malgré leur retentissement n’ont pas révélé le ou les visages d’un leadership local à nouveau assumé. Entre temps, la gestion de la crise par les gouvernants demeure manifestement inefficace. La répression aveugle et égoïste a fait la part belle aux extrémismes. La radicalisation est sans cesse ascendante. Il est encore temps. Francophones agissons ensemble! Il s’agit de nos frères, il s’agit de nous, il s’agit de notre pays. Ne restons pas observateurs et commentateurs. Le temps n’est plus aux diatribes futiles», ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun-Longue Longue : « Moi je faisais des vidéos pour m’amuser »

    Cameroun-Longue Longue : « Moi je faisais des vidéos pour m’amuser »

    Cameroun-crise anglophone : L’ambassade de France vient de classer « zone rouge » les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest

    Cameroun-crise anglophone : L’ambassade de France vient de classer « zone rouge » les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest