in

Biographie Neg’ Marrons : Entre succès et authenticité, qui sont-ils ?

Neg Marron's pour l'album valeur sûre (c) DR
Neg Marron's pour l'album valeur sûre (c) DR

Amis d’enfance rencontrés à la Rue Case Nègres, quartier de Garges-les Gonesse (95) dans lequel ils grandissent, Jacky est originaire du Cap Vert et Ben-J du Congo (Brazzaville). Ils partagent durant leurs temps libre leur passion commune pour la musique.

Neg Marron's pour l'album valeur sûre (c) DR
Neg Marron’s pour l’album valeur sûre (c) DR

1er ALBUM – 1ER DISQUE D’OR

Révélés par le single ‘La Monnaie’ générique du film Raï en 1995. Ils décrocheront dans la foulée un contrat avec la major Sony Music.Personnalités artistiques éminentes représentant la branche reggae du collectif Secteur Ä, en 1997 ils connaissent un succès sans précédent avec leur premier album ‘Rue case nègre’, disque d’or avec plus de 150 000 exemplaires vendus. Ils trouvent immédiatement l’écho du public avec les morceaux ‘Lève-toi, bats toi’ et ‘Ménage à 4’, aux textes remplis de convictions positives et de joie de vivre.

PREMIERE CLASSE – COUVRE FEU – BISSO NA BISSO

Le vent Jacky et Ben-J n’en finit plus de souffler, et les deux compères multiplient les activités avec la casquette de producteur en montant le label Première Classe.Ils produisent les projets des artistes Pit Baccardi, Tandem et Jalane notamment et les compilations ‘PC1’ et ‘PC2’ sur lesquels ils rassemblent 113, Busta Flex, Calbo, Casey, Disiz La Peste, Fabe, Kerry James, La Brigade, Lino, Lord Kossity, Oxmo Puccino, Passi, Rocca, Rocé,Rohff, Shurik’n, Sniper …

De 1996 à 2006 Jacky anime sur Skyrock l’émission radio devenue mythique Couvre feu. Qui ne se souvient pas de son gimmick T’entends pas ou quoi ? ? De son côté, dès 1999, Ben-J fait aussi parti du collectif aux multiples disques d’or Bisso Na Bisso aux côtés notamment de Passi et Ärsenik.

RAP & DANCEHALL – LE TOUR DU MONDE DE MR. VEGAS A CESARIA EVORA

En 2000 sort l’album ‘Le bilan’, double disque d’or en l’espace d’à peine quelques mois avec 250 000 exemplaire vendus. Suivi en 2003 de l’album ‘Héritages’, porté par des titres phares :‘Tout le monde debout’, ’Donne toi les moyens’ et ‘Vie Meilleure’ et des collaborations avec des piliers du reggae-dancehall en Jamaïque comme Mr Vegas. Sur ces deux albums, ils mêlent des influences reggae-dancehall, rap et dub, et ont su entraîner sur la même piste de danse le fan de rap, l’inconditionnel fétichiste des sections rythmiques jamaïcaines, et trouver la reconnaissance d’un très large public. En 2009 ils sortent le quatrième album ‘Les liens sacrés’, porté par le duo avec la diva Césaria Evora ‘Petites îles’ et un clip tourné au Cap Vert. On y retrouve une fois de plus l’expérience du légendaire duo jamaïcain Sly & Robbie (Bob Marley, Peter Tosh, Rolling Stones, Alicia Keys …), et des invités comme Admiral T et Monsieur Toma.

Cet album permet au groupe d’acquérir une dimension internationale et de séduire des centaines de milliers de spectateurs, avec une tournée mondiale : France, Allemagne, Belgique, Canada, Guadeloupe, Nouvelle Calédonie, Sénégal, Cameroun, Congo, Guyane…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    festival beti

    Les Beti Be Nanga mettent en vitrine l’expression de leurs traditions

    Slim marion (c) leBledParle

    Talents du bled 01 : Slim Marion, comme musique urbaine