in

Armand Okol : « Je ne peux pas venir sur un plateau donner les bons et les mauvais points sur Monsieur Maurice Kamto»

Armand Okol : « Je ne peux pas venir sur un plateau donner les bons et les mauvais points sur Monsieur Maurice Kamto»

Au moment où certains observateurs fustigent le bain de foule drainé par Maurice Kamto le samedi 9 novembre 2019 à l’occasion de la journée de deuil national en mémoire des victimes de Gouachié 4, Armand Okol ne s’inscrit pas dans cette logique.

Armand Okol : « Je ne peux pas venir sur un plateau donner les bons et les mauvais points sur Monsieur Maurice Kamto»
Armand Okol (c) Droits résetrvés

Sur le plateau de 7 Hebdo ce dimanche 10 novembre 2019 à sur Stv, Armand Okol respecte les choix du Pr Maurice Kamto et suggère plutôt que le problème Gouachié soit vu sous un autre angle car le sinistre qui causé la mort de 43 personnes du fait du laisser-faire des autorités.

 « Je ne peux pas venir sur un plateau aussi sérieux que celui-ci donner les bons et les mauvais points sur Monsieur Maurice Kamto. Ce que les téléspectateurs attendent de moi c’est que je leur dise que non seulement j’ai la capacité de comprendre ce qui s’est passé sur cet incident, c’est que j’aille au-delà pour proposer des alternatives », a prévenu le chargé de la cellule de communication du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale(Pcrn).

Au-delà des discussions, l’homme politique émet l’idée de chercher les pistes pour prévenir de tels sinistres dans les jours à venir : « Ce qui s’est passé à Gouachié peut se passer ailleurs. Pour éviter que cet incident ne se passe ailleurs, il faut avoir la capacité d’éviter être trop laxiste, du lasser faire », propose-t-il.

Pour le camarade de Cabral Libii :« Le Pr Maurice Kamto est un acteur politique de haut niveau pour lequel je ne peux pas me comparer. A  un moment, faire le reproche à l’opposition camerounaise pour seul slogan Biya must go et j’estime pour ma part qu’on doit tirer les conséquences de cela », a ajouté le journaliste comme pour signifier que l’heure n’est plus aux critiques mais aux solutions concrètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Éric Mathias Owona Nguini : « Ce n’est pas à l’occasion d’un deuil qu’on vient démontrer sa popularité »

    Éric Mathias Owona Nguini : « Ce n’est pas à l’occasion d’un deuil qu’on vient démontrer sa popularité »

    Rigobert Song : « On ne sait pas comment le Mali va s’exprimer »

    Rigobert Song : « On ne sait pas comment le Mali va s’exprimer »