in

Armand Okol : « Cabral Libii poursuit droit dans ses bottes son bonhomme de chemin »

Armand Okol : « Cabral Libii poursuit droit dans ses bottes son bonhomme de chemin »

Depuis ce mercredi 17 juillet Cabral Libii comme à l’accoutumée subit les attaques de la part de ses détracteurs, après les images circulant sur les réseaux sociaux le présentant en compagnie de quelques administratifs du pays, à l’occasion de sa présence à Douala pour l’installation du nouveau Recteur de l’université de Douala, Magloire Ondoa, par le Ministre d’Etat, Ministre de l’enseignement supérieure, Pr Jacques Fame Ndongo. Dans une publication ce jeudi 18 juillet 2019, Armand Okol, Directeur de Cabinet de Cabral Libii et chargé de la communication du mouvement onze millions de citoyens en langue française vole au secours de son patron, qui selon lui n’est pas ébranlé par les attaques des ennemis politiques et poursuit sereinement son chemin. Lebledparle.com, vous propose l’intégralité de sa tribune libre.


Armand Okol : « Cabral Libii poursuit droit dans ses bottes son bonhomme de chemin »
Cabral Libii et Magloire Ondoa – DR

L’INCONTESTABLE PRÉMONITION DE L’HOMME D’ÉTAT.

À l’occasion de l’installation officielle hier Mercredi du nouveau recteur de l’Université de Douala, le talentueux Pr. Magloire ONDOUA, Cabral Libii, incontestablement l’homme le plus apprécié des Camerounais du terroir et de la diaspora a fait le déplacement de la capitale économique. Il s’est agit pour le leader du “Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale” d’aller exprimer de vive voix ses vives et chaleureuses félicitations à l’ancien doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Yaoundé II Soa qui fût d’abord son enseignant puis un de ses supérieurs hiérarchiques, bref qui a bercé son passage à l’université.

En marge de cette cérémonie, le Gouverneur du Littoral qui a cette humilité à reconnaître et à magnifier le talent de plus jeune que lui l’a spontanément invité à se joindre à ses hôtes pour une visite guidée du chantier de construction du stade de Japoma. À cette occasion, comme lors de chacune de ses sorties officielles, il a été l’objet de toutes les attractions et de toutes les curiosités, chacun(e) exprimant le désir ardent d’immortaliser cet instant avec lui. Membre du gouvernement, autorités administratives, politiques, artistes, étudiants, tous ont été piqués sans exclusive par le virus du magnétisme qui se dégage en lui.

Et naturellement, comme d’ordinaire d’ailleurs, ces images ont rapidement fait le tour de la toile déclenchant ainsi une avalanche de réactions à travers le monde. Comme on s’y attendait et comme nous l’avions si bien deviné, les éternels adeptes de la péroraison creuse, que dis-je, ces bonimenteurs de la critique pour la critique acerbe se sont réveillés de leur torpeur pour le brocarder de toutes sortes d’insanités aussi grossières les unes que les autres. Que n’a t’on pas alors entendu? La même rengaine, la sempiternelle rhétorique, les désuets procès d’intention, le ridicule tout simplement.

Mais que de contradictions ! Sans même s’en rendre compte, ces haineux et le mot n’est pas assez fort se contredisent chaque jour un peu plus. Aujourd’hui l’homme est désigné comme le pion invétéré du régime pourtant hier c’était l’aventurier notoire. Il est désormais flanqué du qualificatif de kérosène pourtant les mêmes estimaient il y’a peu qu’il croupit dans une misère ambiante et chronique. Ceux-là qui l’an dernier estimaient qu’il confond popularité médiatique à la notoriété d’un leader politique trouvent toutes sortes de prétextes pour vilipender les lauriers glanés qui s’enchaînent et s’entassent. Ouf!

Pendant ce temps heureusement, comme dans l’odyssée, L’OURAGAN poursuit droit dans ses bottes son bonhomme de chemin. D’ailleurs ses prédictions se vérifient chaque jour d’avantage: le nombre de ses congénères inspirés par son exemple d’exception, désireux d’affronter les batailles des urnes s’est décuplé, les inscriptions sur les listes électorales connaissent un coup d’accélérateur, le dialogue comme gage de decrispation des conflits sociaux est plus que par le passé le crédo préconisé, plusieurs pans du projet de société “pour un Cameroun qui protège et qui libère les énergies” sont copiés.

Lui, autrefois considéré comme un jeunot en mal de positionnement gagne en maturité, en crédibilité, en responsabilité et en respectabilité, son équipe s’étoffe d’hommes et femmes de qualité de tous les âges et de toutes les classes sociales, le terrain qu’il affectionne tant lui colle comme jamais à la peau faisant de lui le citoyen sans frontières de la nation, sa côte sur la place internationale croît de jour en jour, sa connaissance et sa spontanéité à évoquer et analyser les sujets préoccupants des camerounais forcent juste l’admiration, son capital confiance et sympathie synonyme de crédit crédibilité pulvérise les records inespérés.

VOUS AVEZ DIT CHARISME, AUCUN DOUTE, L’ACCOMPLISSEMENT EST INEXORABLE, LE TROISIÈME PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN S’AFFIRME ET S’AFFINE STEP BY STEP.

Armand Okol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La BAS met en garde les Chefs traditionnels qui vont prendre part à la marche du RDPC à Bafoussam

    Cameroun : La BAS met en garde les Chefs traditionnels qui vont prendre part à la marche du RDPC à Bafoussam

    Finale CAN 2019 : Un adjudant-chef de l’armée camerounaise au sifflet

    Finale CAN 2019 : Un adjudant-chef de l’armée camerounaise au sifflet