in

Armand Noutack II: « Enfermer Fogué, c’est enfermer l’intelligence »

Armand Noutack II: « Enfermer Fogué, c'est enfermer l'intelligence »

À l’occasion de la journée internationale des enseignants ce 05 octobre 2022, l’enseignant Armand Noutack II rend hommage au Pr Alain Fogué et les autres enseignants qui ont jonché tout son parcours d’apprentissage. Il estime que la place du Pr Fogué n’est pas en prison.

Lebledparle vous propose le texte intégral

5 octobre, journée mondiale de l’enseignant.

Mon bonjour ce matin au professeur Alain Fogué, l’un des intellectuels les plus brillants du Cameroun.

Enfermer Fogué, c’est enfermer l’intelligence, c’est combattre le bon sens.

Je dis toujours que le prof Alain Fogué est plus utile au Cameroun hors qu’à l’intérieur d’une prison.

Les plus perdants dans cette affaire , ce sont ses étudiants au pays et ceux de l’étranger.

Je renouvelle encore mon vœu de le voir retrouver rapidement la liberté ainsi que tous les autres prisonniers politiques du MRC.

À mes collègues enseignants, je voudrais leur dire la place de choix que nous occupons dans la construction de la nation, nul ne peut accomplir quoi que ce soit dans sa vie sans l’aide de l’enseignant, PERSONNE.

Il est donc urgent que l’État prenne conscience de la délicatesse de cette fonction et mette tout en œuvre pour que les enseignants travaillent dans de bonnes conditions.

Il est par exemple inadmissible de voir des enseignants perdre autant d’énergie pour revendiquer l’application de leur statut particulier, pour l’automatisation des avancements, pour les salaires, pour les meilleures conditions de travail, Non.  Entre Nous, Est-Ce Que Les Enseignants Devraient Revendiquer Jusqu’à Faire La Grève Pour Ça ? Non Et Non.

Un pays qui veut aller loin, doit chérir, chouchouter ses Éducateurs. La matière première de base pour le décollage économique d’une nation c’est sa ressource humaine, et ceux qui la façonnent ce sont les Enseignants.

Hommage à Monsieur François, mon maître du Cours Préparatoire à l’école publique de Kena Bamougoum , l’homme qui m’a véritablement marqué à l’école primaire, par son sourire, son amour pour les enfants, sa finesse dans l’apprentissage de l’écriture, je me souviens comme si c’était hier …  aujourd’hui décédé,

Hommage à Monsieur Kaptué mon prof de SVT en 3 ème, celui qui a façonné ma vision de la vie dès le secondaire, décédé lui aussi,

Hommage aux professeurs Onomo Etaba , Koufan, ces deux  qui m’ont inculqué la rigueur à l’université et qui m’appelaient affectueusement le “rebelle” , il sont encore vivants, 🙂

Hommage au professeur Saïbou Issa dont l’intelligence m’a carrément bluffé à l’École Normale Supérieure de Maroua. Aucun étudiant ne pouvait souhaiter rater un cours du professeur Issa, il est vrai que je l’embêtais aussi avec trop de questions, mais il répondait toujours… Et lorsque son heure s’achevait, il commençait le prochain cours par la réponse aux questions liées à la précédente leçon. Il est vivant et est passé de Directeur de l’ENS de Maroua à Doyen de la faculté des lettres je crois…

Hommage à tous mes anciens élèves devenus eux aussi enseignants,

Vive les enseignants, pierre angulaire de l’émergence.

Soyons Le Changement Que Nous Voulons,

Détruisons Les Barrières,

Les Camerounais Doivent Se Parler Et Ils Se Parleront.

AN II digne fils des ancêtres Bamougoum.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Richard Makon : « Un enseignant est un guerrier du changement, qui met son intelligence au service de sa société »

    Richard Makon : « Un enseignant est un guerrier du changement, qui met son intelligence au service de sa société »

    Nourane Foster : « Réduire Blanche Bailly à une recéleuse d’un frigo est tout simplement indigne »

    Nourane Foster : « Réduire Blanche Bailly à une recéleuse d’un frigo est tout simplement indigne »