in

Aménagement de la Voirie urbaine de Maroua : Le FSNC obtient la reprise des travaux

Aménagement de la Voirie urbaine de Maroua : Le FSNC obtient la reprise des travaux

Dans le cadre des questions orales à l’Assemblée nationale, le ministre de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo a annoncé le 25 mars 2022, la reprise imminente des travaux d’aménagement de la voirie urbaine de la ville de Maroua en arrêt depuis 2018. Cette annonce fait suite à l’interpellation du député du FSNC, Salmana Amadou Ali.

Aménagement de la Voirie urbaine de Maroua : Le FSNC obtient la reprise des travaux
Hon. Salmana Amadou Ali (c) Droits réservés

« Monsieur le Ministre, le Génie Militaire a été chargé de la réhabilitation de 4 tronçons de la voirie urbaine à Maroua, pour un montant de plus de 3 milliards de francs CFA. Vous le savez certainement, aucun de ces tronçons n’est achevé. Les travaux sont à l’arrêt depuis 2018. Dites-nous pourquoi », a introduit l’honorable Salmana Amadou, avant de poursuivre : « Monsieur le Ministre, le Génie Militaire discrimine-t-il ces zones d’intervention ? Si ce n’est pas le cas, quand est-ce que les populations du Diamaré verront elles leurs chantiers livrés comme partout ailleurs dans la République ? »

Dans sa réponse, Beti Assomo a en substance, promis la reprise imminente des travaux, non sans rassurer de ce que ces derniers prendront fin d’ici à la fin d’année 2022. « Le ministre de la Défense avait signé une convention le 28 juin 2018 avec le ministère de l’Économie, de la planification et de l’aménagement du territoire. La libération des ressources financières y relatives devait se faire en deux tranches. La première a eu lieu mars 2019, depuis lors, la deuxième tranche nécessaire à la reprise des travaux de la phase suivante n’a pas pu être mise à la disposition du génie militaire. Les solutions sont en train d’être trouvées » répondu ministre Joseph Beti Assomo.

Au cours de sa visite de travail dans le Grand-Nord le 5 février 2019, le Génie Militaire qui s’occupe d’un linéaire de 6 kms dans la perspective des voiries, pour un montant de 2,2 milliards FCFA, avait fait l’objet d’une attention particulière du ministre de l’Habitat et du Développement urbain, dont le taux d’exécution était estimé à 30%.  Mais de bonnes nouvelles avaient fait partie intégrante de cette visite de travail en l’occurrence, la construction du deuxième pont sur la Mizao, pour une enveloppe de 4 milliards qui sera mise à disposition.

Au regard des contingences observées par les populations locales, les travaux de stabilisation des berges des Mayos Kaliao et Ziling, dont le coût global est de 3,2 milliards FCFA, avaient été lancées. En ajout, la ville de Maroua devrait être dotée de près de 3 milliards FCFA, pour la réhabilitation de près de 20 km de route, dans le sillage des programmes spéciaux instruits par le Chef de l’État Paul Biya.

En rapport avec le Programme Capitales Régionales (C2D), 20 milliards FCFA en addition, devaient permettre de réaliser 19,5 kms de voirie et l’ensemble des travaux dudit Programme coûteront 40 milliards FCFA. Maroua se verra dotée de près de 50 km de voirie et de drains, tout comme les villes de Yagoua et Kousseri qui bénéficieront des travaux d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Quand Rigobert Song bute sur la méthode Belmadi et manque sa première sortie avec les Lions indomptables

    Quand Rigobert Song bute sur la méthode Belmadi et manque sa première sortie avec les Lions indomptables

    Steve Fah : « Je n’ai certainement pas de séquelles physiques, mais j’ai failli mourir… »

    Steve Fah : « Je n’ai certainement pas de séquelles physiques, mais j’ai failli mourir… »