in

Affrontements communautaires dans le Logone Birni : Le Mouvement Réformateur appelle à « tourner la page au gouvernement actuel »

conflitbouna

Par voie de communiqué signé de son président le 9 décembre 2021 en réaction au violence intercommunautaire dans la région de l’Extrême-Nord qui ont fait des dizaines de morts, le Mouvement Réformateur dénonce la démarche du gouvernement dans la gestion de cette crise.

conflitbouna
Images d’illustration (c) Droits réservés

Dans ce communiqué dont nous vous livrons l’intégralité ci-dessous, Samuel Billong président national du Mouvement Réformateur estime que si les populations de cette localité continuent de s’entretuer pour des raisons d’eau, « il faut croire que rien de sérieux n’a été fait » par le pouvoir de Yaoundé pour assurer l’accès à l’eau potable à tous.

Lebledparle.com vous invite à lire le communique du Mouvement Réformateur

Apres une semaine d’affrontements meurtriers au mois d’août dernier, les responsables politiques du parti au pouvoir et les autorités administratives avaient annoncé le retour de la paix dans le Logone Birni notamment avec l’engagement à une cohabitation pacifique des communautés Mousgoums et Arabes Choa  en conflit.

Un communiqué conjoint rédigé par l’élite politique des deux communautés annonçant que rien ne sera ménagé pour « un retour définitif de la paix entre les deux communautés qui se côtoient » et l’organisation d’une descente du gouverneur de l’Extrême-Nord pour assister les victimes de ces événements sanglants et appeler au dialogue, réactions du reste répétitives au rythme des épisodes des affrontements entre ces deux communautés qui se disputent le peu de ressources en eau dans cette parties du pays, ont pu laisser penser que le Gouvernement allait prendre des mesures efficientes pour enrayer définitivement la violence communautaires dans le Logone-et-Chari.

Aucune mesure n’a suivi comme toujours ces belles paroles et aujourd’hui encore, une fois de trop, la violence communautaire a mis tout le Logone-et-Chari dans l’horreur depuis au moins  quatre jours. La ville de Kousseri, chef lieu du département a été mis à feu et à sang dans une impuissance gouvernemental coupable du drame populaire qui se vit dans l’Extrême-Nord. Au regard des images qui nous parviennent de cette scène d’horreur, il ne fait aucun doute qu’a l’heure du bilan, il sera dénombré plusieurs dizaines de morts et de très nombreux blessés, des dégâts matériels énormes et des milliers de concitoyens fuyant les massacres réfugiés dans les pays voisins ou déplacés internes.

En 2011, le Président Biya avait promis 3000 forages pour les trois régions du septentrion et le pays a reçu des aides des pays amis à l’instar des dizaines de milliards de francs CFA de dons mobilisés par le Japon pour le programme d’hydraulique rurale au Cameroun. Si des concitoyens continuent de s’entretuer parce qu’ils se discutent des points d’eau, il faut croire que rien de sérieux n’a été fait.

Le Mouvement Réformateur remercie les autorités du pays frère du Tchad pour l’accueil des réfugiés et appelle à l’assistance internationale pour venir en aide à nos concitoyens réfugiés au Tchad notamment.

Le Mouvement Réformateur présente ses sincères condoléances aux familles endeuillées et appelle les autorités à prendre les mesures idoines pour un prompt rétablissement des blessés;

Face à ces événements, prenons collectivement l’engagement de bannir la barbarie vécue dans le Logone-et-Chari de la vie de nos populations. Il faut pour cela tourner la page de la gouvernance actuelle.

 Samuel BILLONG

 Le Président National.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Election à la Fécafoot : Junior Biya apporte son soutien à Samuel Eto’o

Le 10 decembre 2021

Cameroun : La revue de presse du vendredi 10 décembre 2021