in

Affaire JDD Momo : Georges Gilbert Baongla exige des excuses publiques à Momo et demande sa démission

Affaire JDD Momo : Georges Gilbert Baongla exige des excuses publiques à Momo et demande sa démission

Le fils autoproclamé de Paul Biya, Georges Gilbert Baongla a réagi sur les propos à polémiques de Me Jean De Dieu Momo, tenus lors de son passage à la télévision nationale CRTV ; passage au cours duquel le ministre jetait un pont entre la situation sociopolitique du Cameroun actuelle et l’hitlérisme.


Affaire JDD Momo : Georges Gilbert Baongla exige des excuses publiques à Momo et demande sa démission
Georges Gilbert Baongla – DR

Cette sortie médiatique du nouveau ministre délégué à la justice qui a provoqué le courroux de la représentation diplomatique de l’État hébreu au Cameroun est devenue le pain quotidien des médias et même de l’opinion publique nationale et internationale.

Pour le « fils ainé » du président de la République, par ailleurs, président du parti politique Les Républicains, il s’agit là d’une dérive très grave, « Pour ça, je remercie la communauté internationale, d’avoir pris le taureau par les cornes pour dire non à cela », scande-t-il ; avant d’affirmer : « Nous attendons que monsieur le président de la République le démissionne, il n’y a pas une histoire à dire qu’on a enlevé un ministre à 13 heures ».

Outre cette démission revendiquée, Georges Gilbert Baongla ajoute que le nouveau ministre doit présenter les mêmes excuses au peuple camerounais

« Le casting est très important, ces histoires d’aller prendre des gens au quartier, à Douala 5e, parce qu’il était proche de madame Foning, ou parce qu’il a pleuré trois fois, ça doit s’arrêter… Monsieur le ministre délégué, tout ce qui vous reste à faire, c’est de déposer votre démission », conclut-il

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Arrestation de Maurice Kamto : Le barreau de Paris exige le respect des droits de son membre

    Arrestation de Maurice Kamto : Le barreau de Paris exige le respect des droits de son membre

    Maimounatou Bourzaka : « A travers la Journée du jeune Cinéaste, nous voulons réconcilier le public avec les productions locales »

    Maimounatou Bourzaka : « A travers la Journée du jeune Cinéaste, nous voulons réconcilier le public avec les productions locales »