in

Achille Mbembe dresse le portrait d’Emmanuel Macron après leur rencontre en Afrique du Sud

Achillo

Au terme de son échange avec le président français Emmanuel Macron, le Pr Achille Mbembe reconnait en son interlocuteur, des grandes qualités que ne possédaient pas ses prédécesseurs.

Achillo
 Emmaneul Macron & Achille Mbembe (c) Droits réservés

La rencontre tant annoncée entre Emmanuel Macron et le philosophe camerounais, Achille Mbembe a finalement eu lieu en Afrique du Sud où réside ce dernier.

En effet, le président français a effectué une mini tournée le 27 mai 2021 au Rwanda et le 28 mai en Afrique du Sud. Au pays de Nelson Mandela, le successeur de François Hollande s’est entretenu pour la première fois avec le théoricien du post-colonialisme depuis qu’il avait émis son vœu de le rencontrer en prélude au sommet Afrique France prévu à Montpelier en octobre 2021.

A l’issue des échanges pendant plusieurs heures, entre les deux personnalités, l’universitaire a reconnu la gymnastique intellectuelle de son hôte : « J’ai été très frappé par sa vigueur à la fois physique et surtout intellectuelle. Une très belle mécanique intellectuelle », rapporte RFI.
Au regard de ces compliments, le journaliste a poussé sa curiosité pour savoir si Achille Mbembe épousait la philosophie d’Emmanuel Macron. Sourire aux lèvres, le chroniqueur a répondu : « Non, je reste moi-même. Mais, il faut savoir reconnaitre les choses qui changent. On n’est plus, ça je peux le dire ouvertement, on n’est plus dans la France Afrique. On est dans quelque chose d’autre qui se cherche, c’est vrai, et il y a des erreurs ici et là, mais la trajectoire dominante, elle est la bonne. Il y a une brèche qui s’ouvre, il y a une chance qui est là. Il faut savoir la saisir et faire bouger les lignes. J’en suis convaincu, oui, cela ne fait pas de moi un Macroniste, mais c’est quelqu’un avec lequel on peut discuter. Ce n’était pas toujours le cas avec les autres », a-t-il argumenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mini Capture Paul Biyai

Paul Biya s’oppose à l’ouverture d’une enquête sur le conflit israélo-palestinien

La marche du FDC interdite