in

08 Mars 2018 au Cameroun: Julie NGUE « La femme doit se valoriser, faire ses preuves, croire en elle… »

Elle est actuellement une des étoiles qui illumine l’univers médiatique au Cameroun ! Un fait certainement dû à la forte notoriété de l’émission « Paroles de femmes »  devenue le rendez-vous à ne pas manquer le mardi soir sur Equinoxe Télévision. Si beaucoup remarquent d’abord – et ce à juste titre la beauté de la présentatrice, il faut noter que ses idées et ses opinions ne sont pas à négliger. A l’occasion de la journée internationale de la femme, qui se célèbre ce 8 mars 2018 pour la 33è fois, la rédaction de Lebledparle.com est allée à sa rencontre dans le cadre de la série intitulée ‘08 Mars 2018 au Cameroun’. C’est notre #2e épisode.

 Le thème de cette année est: “intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes, renforcer le partenariat pour le développement durable”

Êtes-vous satisfaite de ce thème ?

Je pense que le thème de cette année est non seulement fort évocateur mais c’est également un thème d’actualité. victimes de discriminations de toutes sortes dans une société patriarcale comme la notre, il est important aujourd’hui que les femmes soient de plus en plus écoutées, impliquées dans la prise de décision afin  de renforcer justement ce partenariat pour 1 meilleur épanouissement et le développement d’une  société consciente des questions liées au genre!

Pouvez-vous affirmer qu’il existe une réelle égalité homme/femme dans les médias au Cameroun ?

Sincèrement je ne peux pas affirmer qu’il existe une égalité “réelle “entre hommes et femmes de médias au Cameroun.

Je l’ai évoqué plus haut par essence en Afrique les hommes sont présentés comme le sexe fort et la femme le sexe faible! Une simple enquête dans les différents médias vous laisse une idée sur la notion d’égalité dont vous parlez. Vous verrez que dans la plupart des cas les hommes sont mis en avant et occupent presque tous les grands postes de responsabilités…reconnaissons néanmoins que certaines de mes consœurs arrivent à se démarquer en se hissant au plus haut sommet…des efforts à saluer et à encourager! Occasion d’inviter toutes les autres femmes de médias à croire en elles, se professionnaliser et mettre en avant leurs compétences afin d’occuper des postes importants dans ces entreprises.

Si non, que faut-il faire pour réduire les inégalités femmes-homme dans les médias au Cameroun ?

La femme doit  se valoriser, faire ses preuves, croire en elle, et se dire qu’elle mérite une place de choix. Les femmes doivent arrêter de penser qu’il faille toujours jouer les seconds rôles. Se cultiver, travailler dur, être professionnelle. Sont pour moi autant d’éléments qui susciteront l’admiration des hommes et par conséquent leur respect! Il faut également dire que la presse au Cameroun est bourrée de talents et notamment des talents féminins. Il faut juste un peu plus d’audace chez les femmes également

Peut-on dire que vous êtes féministe ?

Honnêtement ce serait un gros mensonge de dire que je ne le suis pas….rires! Je milite pour le respect de la femme! L’autonomisation de la femme!  Son épanouissement pour une meilleure cohésion sociale.

Mais je voudrais quand même préciser que je ne suis pas pour ce que je peux appeler le “féminisme de défiance”. Ce courant qui consiste à se mesurer quotidiennement à l’homme à tout vent, à temps et à contre temps. Il n’est pas question de dire je suis comme l’homme mais de se construire une personnalité, une stature et un background qui inspirent respect et admiration. Évidemment l’homme a même intérêt à ce que la femme soit un maillon solide de la société sinon il est tiré vers le bas, encombré d’un trop plein de responsabilités et donc voué à l’échec.

Qu’avez-vous prévu pour la commémoration de ce jour ?

Une table ronde autour d’un thème précis qui porte sur la sensibilisation des droits et devoirs de la femme en entreprise.la question se pose avec acuité au regard de tout ce qu’on observe comme dérives, voir abus dans nos différents médias et mêmes dans bien d’autres secteurs!

Comme à chaque édition de la JIF au Cameroun, un pagne est spécialement dédié à l’occasion. L’avez-vous déjà ? Si non, pourquoi?

L’entreprise pour laquelle je travaille “le groupe EQUINOXE” a coutume d’offrir des pagnes à tout le personnel féminin à  chacune de ces célébrations. Donc oui je l’ai déjà.

Merci pour m’avoir donné cette occasion de  m’exprimer!

Bon courage à toute l’équipe!

Propos Recueillis par Paola NYOUNAI

 

DANS LA MEME SERIE

08 mars 2018 au Cameroun : Annie Payep Nlepe  «  L’AUTONOMISATION de la femme être l’objectif final vers lequel convergent toutes les luttes féminines en Afrique.»

08 Mars 2018 au Cameroun: Yolande BODIONG «  Il faut arrêter de pleurnicher et se mettre au travail. La manne ne viendra jamais des hommes »

 

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Written by LeBledParle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul 2 + 3 =

GIPHY App Key not set. Please check settings

Annie Payep

08 mars 2018 au Cameroun: Annie Payep Nlepe « L’AUTONOMISATION de la femme doit être l’objectif final vers lequel convergent toutes les luttes féminines en Afrique »

Yolande Bodiong

08 Mars 2018 au Cameroun: Yolande BODIONG « Il faut arrêter de pleurnicher et se mettre au travail. La manne ne viendra jamais des hommes »